07162020Headline:

CAFOP: Le concours menacé par un engagement non respecté de la poste

Ils ont pris d’assaut les locaux de la poste d’Abobo et de Yopougon, deux quartiers populaires du district d’Abidjan le mardi 18 février afin de réclamer leurs dus.  Les enseignants membres de l’ONG Vape-Africa, à l’initiative de la vente d’enveloppes « Spécial Concours » et « Spéciale Rentrée » dénoncent le non-respect des engagements pris par la poste de Côte d’Ivoire sur la distribution des bénéfices issus de la vente de ces produits. L’affaire est devant les tribunaux.

Selon les manifestants tout allait bien jusqu’à la nomination de l’actuel Directeur général de la poste, Isaac Gnamba Yao. Ce dernier a refusé de poursuivre dans la droite ligne des accords avec l’ONG Vape-Africa dans le cadre du redressement de la Poste de Côte d’Ivoire. La vente d’enveloppes en vue de lutter contre la fraude et la falsification lors des concours devraient permettre à l’entreprise de renflouer ses caisses. L’ONG, à son tour obtenait une part des bénéfices pour avoir été l’initiatrice du projet. Mais l’accord consigné dans des documents, n’a pas été respecté par l’actuel Directeur général de la poste Isaac Gnamba Yao.

« Conformément aux dispositions entreprises par le ministère de l’économie numérique dans son plan de redressement la poste de Côte d’Ivoire,  les services de Vape-Africa ont été sollicités. Et ce, afin de lutter voire éradiquer le fléau dans la vente de timbre falsifiés ou contrefaits. C’est dans cette optique que Vape-Africa a mis à la disposition de la poste de CI dans le cadre d’une convention de partenariat signée le 25 novembre 2011 entre la poste de Côte d’Ivoire et l’ONG, deux produits, enveloppes à savoir, « Spécial Concours », utilisé lors des concours de CAFOP, INFAS et tous les autres concours de la fonction publique. Spéciale Rentrée Scolaire, utilisée lors des différentes rentrées et pour la transmission des différents bulletins scolaires » explique Adon Arsène Evrard Roland, vice-président de l’ONG Vape-Africa.

Ce dernier ajoute par la suite que  « ce partenariat fonctionnait à merveille avec le DG d’alors jusqu’à ce que celui-ci passe la direction à Monsieur Gnamba Yao Isaac nouveau DG de la poste de Côte d’Ivoire qui fait sous-entendre au président fondateur et inventeur de ces produits qu’il n’entend pas respecter les termes de ce contrat. D’où la manifestation de ce jour. L’affaire est au tribunal mais nous n’avons aucunement confiance en notre justice ».

Joint par 7info.ci, le service communication de la poste a promis réagir sur la question. Mais jusque-là aucune réponse. Pendant ce temps le concours du CAFOP lancé il y a peu pourrait être perturbé par cette situation.

7info. ci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles