11212019Headline:

Cérémonie d’ouverture de la première édition du salon des collectivités territoriales

À l’occasion de l’ouverture officielle de la première édition du salon des collectivités territoriales, la ministre de l’assainissement et de la salubrité a fait un plaidoyer pour l’implication des femmes dans le développement local.

« A l’heure de l’émergence de la Côte d’Ivoire, l’équité entre les hommes et les femmes conformément à leurs droits fondamentaux doit demeurer au cœur des préoccupations de celles et ceux qui aspirent à la transformation de notre pays (…) Je parle au nom des femmes députés, des femmes maires et sénateurs, afin de rappeler à la conscience collective que c’est ensemble, homme et femme, que nous devrons œuvrer à l’accélération du développement local », a conseillé Mme Ouloto, par ailleurs présidente du conseil régional de la région du Cavally.

Saluant une opportunité de concertation et de conjugaison des efforts sur les questions liées à la décentralisation, au développement durable des territoire, la seule femme présidente de conseil régional, a soutenu que « les femmes sont en droit de s’interroger sur la place qui nous leur est réservée au plan local et régional, devons-nous être figurante, ou partie prenante du développement local ?

« Nous sommes capables de gérer l’éducation et l’école, l’économie nationale, de planifier le développement et élaborer un plan de développement. Le femmes ont réussi à fermer la décharge d’Akouédo et à ouvrir un centre de traitement de déchets, elle soutiennent les victimes de la crise post-électorale, elles ont permis de bloquer ébola, grâce à la confiance du président Alassane Ouattara » a-t-elle témoigné, assurant que le défi du développement local passe nécessairement l’implication des femmes.

Au nom du Premier ministre, le Ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Sidiki Diakité a déclaré que « le président Ouattara a décidé de faire en sorte que l’offre de développement du gouvernement puisse être en adéquation parfaite avec la demande de développement de nos populations à travers les collectivités territoriales. »

À en croire le ministre Sidiki, ce salon offre également aux collectivités territoriales une occasion de consolider les partenariats existants et de nouer de nouvelles relations d’affaires.

Président de l’Union des Villes et Communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI), Danho Paulin Claude, maire d’Attécoubé a soutenu que les élus locaux demeurent les « bras séculiers » du Gouvernement pour mettre en œuvre les politiques de développement.
Le Salon des collectivités territoriales se veut une plateforme d’échanges sur le développement territorial en Côte d’Ivoire. Plusieurs activités dont des panels, des rencontres B to B et des expositions sont au menu de cette première édition qui verra, trois jours durant, la participation des élus locaux, des opérateurs économiques et l’ensemble des acteurs de la décentralisation pour réfléchir sur le développement local.

Lire sur abidjan.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment