08092020Headline:

Concours de Cafop 2020: les années de formation passent à 3 ans

Des milliers de candidats ont affronté, ce dimanche 5 juillet les épreuves écrites du concours d’entrée dans les Centres d’Animation et de Formation pédagogique (Cafop) de Côte d’Ivoire sur toute l’étendue du territoire national. Selon les chiffres officiels, ils sont environs 62 000, sur le territoire national. Le lancement officiel du concours d’entrée dans cette structure a eu lieu ce jour, dans les locaux du lycée 2 de Gagnoa. Pour cette année, 5 000 places sont disponibles a précisé le représentant de la ministre en charge de l’éducation nationale, Kouyaté Abdoulaye présent dans ce centre d’examen ajoutant que désormais, la formation au Cafop passe de 2 à 3 ans.

« La formation au primaire et au préscolaire est le substrat de notre système éducatif. Pour cela, il faut que les futurs maîtres soient bien formés aussi bien au plan académique que pédagogique. Une chose est d’avoir la connaissance, une autre chose est de pouvoir la transmettre. Nous voulons allier la connaissance académique à la connaissance pédagogique. De sorte que l’instituteur ait tous les outils nécessaires pour donner une formation de base », a expliqué le collaborateur de la ministre Kandia. « On ne va plus se limiter à la formation et à l’instruction. Mais à l’éducation de l’enfant. C’est pourquoi le gouvernement a décidé que la formation passe à 3 ans », a ajouté Kouyaté Abdoulaye. Dans les détails, il y aura une année de pure formation théorique. La deuxième année sera consacrée à l’alternance entre la théorie et la pratique. La troisième année étant réservée à la formation pratique. « A partir de ce moment là, nous pensons que l’élève maître a eu la formation qu’il faut. Dans toutes les structures, c’est 3 ans la formation. Nous voulons nous arrimer à cette pratique là pour que les élèves maîtres soient bien formés et en retour, ils forment bien les apprenants », justifie Abdoulaye Kouyaté. Évoquant la question de la fraude, il a rassuré l’opinion sur la fiabilité de la composition qui se déroule loin de toute suspicion de fraude. « Depuis près de 10 ans, nous faisons en sorte que le concours du Cafop soit débarrassé de toute intention de fraude », a rappelé le député. « Nous avons pris toutes les dispositions pour éviter la fraude. Les sujets sont sécurisée », a t il indiqué.

Dans le district du Goh-Loh Djiboua, les candidats sont au nombre de 2745, répartis dans 6 centres de composition.

Lire sur Abidjan.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles