06042020Headline:

Coronavirus Côte d’Ivoire: une dérogation spéciale accordée aux journalistes

A l’instar d’autres corps de métiers, les journalistes de Côte d’Ivoire ont obtenu des autorités gouvernementales « une dérogation spéciale » liée au couvre-feu », une mesure décrétée par le chef de l’État et entrée en vigueur depuis le mardi 24 Mars 2020, dans le cadre de la lutte contre la propagation de la maladie à Coronavirus (Covid-19).

L’information a été livrée ce lundi 30 mars 2020, à travers un communiqué signé par le Président de l’Union nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), Jean-Claude Coulibaly. « (…) Conscient que le journaliste Ivoirien doit continuer malgré tout à jouer son rôle, celui d’informer, tout en respectant les gestes « barrières » de protection, l’UNJCI, la faitière des journalistes a obtenu des autorités gouvernementales, une dérogation spéciale liée au couvre-feu », souligne le communiqué dont copie a été transmise à Afriksoir.

Ainsi, « tout journaliste détenteur de la carte de l’UNJCI et de la carte d’Identité de journaliste professionnel (CIJP), peut circuler librement dans l’exercice de ses fonctions sur toute l’étendue du territoire national », précise le communiqué. Toutefois, le président Jean-Claude Coulibaly « invite les journalistes à avoir en permanence leurs cartes (UNJCI et CIJP) sur eux et bien visible ».

CORONAVIRUS CÔTE D’IVOIRE : UNE DÉROGATION SPÉCIALE ACCORDÉE AUX JOURNALISTES
La Côte d’Ivoire a enregistré son premier cas de Covid-19, le 11 mars 2020. Et depuis lors, malgré les mesures drastiques édictées par le Président de la République Alassane Ouattara, pour limiter la propagation de la pandémie, le nombre de cas augmente. A la date du dimanche 29 mars 2020, le pays a enregistré 165 cas confirmés liés à la maladie. Parmi eux, on note un décès et quatre personnes déclarés guéries.
Selon Dr. Aka Florent Pierre Kroo, président du Conseil national de l’Ordre des Médecins de Côte d’Ivoire (CNOMCI), « les cas guéris concernent les personnes pour qui l’examen positif au départ et qui après avoir fait la maladie ont été négatifs ensuite », estimant qu’il « y en aura sûrement d’autres dans les jours à venir puisque les cas signalés en Côte d’Ivoire sont réputés ne pas être très graves pour le moment ».

Lire sur afrik soir

Comments

comments

What Next?

Recent Articles