05282022Headline:

Côte d’Ivoire: 197 pays autour de Ouattara pour lutter contre la désertification

La Corée du Nord a lancé un nouveau missile balistique samedi, trois jours avant l’entrée en fonction du nouveau président sud-coréen Yoon Suk-yeol, qui a promis de durcir le ton contre le régime de Kim Jong-un.

La Corée du Nord a tiré, samedi 7 mai, un missile mer-sol balistique, a annoncé l’état-major de l’armée sud-coréenne, quelques heures après la mise en garde des États-Unis sur la possibilité d’une reprise des essais nucléaires par Pyongyang dans les prochaines semaines.

Il s’agit de la 15e démonstration de force cette année pour ce pays doté de l’arme nucléaire qui a aussi lancé un missile balistique intercontinental pour la première fois depuis 2017.

Ce nouveau lancement intervient avant l’entrée en fonction mardi du nouveau président sud-coréen Yoon Suk-yeol, favorable au rapport de forces avec le Nord, et accentue les craintes d’une escalade.

Le département d’État américain a prévenu vendredi qu’un essai nucléaire pourrait avoir lieu “dès ce mois-ci”, s’appuyant sur l’imagerie satellite.

Cette conférence réunira cette année des dirigeants de gouvernements, du secteur privé et de la société civile sur la thématique « terre, la vie, héritage : de la rareté à la prospérité ».

Selon le Comité d’organisation, 197 chefs d’États et personnalités politiques se retrouveront autour du président ivoirien Alassane Alassane Ouattara, pour appeler à la mobilisation afin que la Terre continue de profiter aux générations présentes et futures pour ce qui sera la grande conférence jamais organisée en Côte d’Ivoire par les Nations Unies.

La dégradation des terres est une problématique qui touche tous les continents. Sur le continent africain, particulièrement affecté par les aléas climatiques, les épisodes de sécheresse et d’inondation se sont multipliés ses dernières années. Environ 45% des terres africaines sont touchées par la désertification et l’Afrique perd actuellement 4 millions d’hectares de forêts chaque année en raison de la dégradation des terres.

Les femmes et les jeunes sont parmi les populations les plus affectées par ses bouleversements. La COP15 s’emploiera à les placer au centre de l’agenda via des tables rondes atour de thématiques telles que le chômage des jeunes et la formation professionnelle ou les impacts différenciés de la dégradation des terres sur les femmes et les hommes.

Un Gender Caucus (Réunion Genre à huis clos) se déroulera ainsi du 10 au 12 mai, et réunira des dirigeantes emblématiques, dont la première femme présidente de Finlande, Tarja Halonen et la Première dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara.

Lors de la COP15, la Côte d’Ivoire lancera une grande initiative pour augmenter la production agricole durable. Intitulée “Initiative d’Abidjan” et portée par le président Alassane Ouattara, elle a pour objectif d’accélérer la production agricole ivoirienne pour se diriger vers l’autosuffisance, tout en développant une agriculture durable et inclusive. L’Initiative d’Abidjan a pour vocation à terme à s’ouvrir à d’autres pays.

Au niveau régional, l’accent sera mis sur la promotion de modèles de production durable du cacao avec l’annonce d’une alliance entre les pays producteurs d’Afrique de l’Ouest (Cameroun, Ghana, Nigeria, Liberia et Togo) et le secteur privé pour investir dans du cacao produit de manière durable et sans déforestation.

Pour Abou Bamba, président du Comité d’organisation de la Conférence, la COP15 à Abidjan confirme le positionnement de la Côte d’Ivoire comme un acteur international sur les questions de gouvernance climatique. “La COP 15 a pour la finalité de transformer la trajectoire du développement de la Côte d’Ivoire au cours des 30 prochaines années” déclare-t-il.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles