08092020Headline:

Côte d’Ivoire/Accusée de corruption: les agents de la DFAC exigent la « Révocation pure et simple » de leur sous-directrice

Les agents de la Direction de la formation artistique et culturelle (DFAC) ne sont pas du tout en odeur sainteté avec Sialou Madeleine, leur directrice. Et ça, ils l’ont manifesté à travers une grève qu’ils envisagent d’observer dès ce lundi 29 juin 2020.

Onze points à l’origine de leur mécontentement. Une gestion rationnelle des Agents pour une indemnisation juste et équitable au cours des activités régaliennes de la DFAC notamment les examens, concours, ateliers, missions, formations et renforcement des capacités, l’inventaire des indemnités des Agents avant les examens et concours et autres activités, la convocation des agents aux phases pratiques des examens et concours tout en tenant compte de la permanence du service, des critères justes et transparents d’indemnisation des intervenants des examens et concours, contre la convocation des amis et parents aux examens et concours de la DFAC, une gestion transparente des heures supplémentaires, une gestion transparente des intervenants des examens et concours, la revalorisation des indemnités de la Sous-directrice de la Pédagogie et des Conservatoires : pendant que celle-ci a cent Soixante-huit Mille (168.000) Francs CFA, la Sous-directrice des Etablissements d’Enseignement Artistique et Culturel bénéficie d’une enveloppe de Quatre millions trois cent dix mille (4.310.000) francs CFA, le paiement de tous les frais d’examens et concours auprès d’un agent comptable dûment affilié à la DFAC par le Ministère de la Culture et de la Francophonie, des réunions d’avant, pendant et d’après les examens et concours et la réforme du dispositif des intervenants aux examens et concours. Interrogé, le porte-parole des agents, Bassory Ouattara, a accusé la sous-directrice des Etablissements d’Enseignement Artistique et Culturel d’être à l’origine de toutes les corruptions au sein de leur Institution. Résultat : les agents exigent la révocation « immédiate », ou à défaut, « sa suspension pure et simple» des activités liées aux examens et concours de cette année. Poursuivant, il a souligné que c’est la Sous Directrice des établissements d’enseignement artistique et culturel, Madame Sialou Madeleine qui gère tout. C’est-à-dire de la théorie à la pratique en passant par les questions financières, logistiques, humaines… Et c’est tout ceci qui rend caduque les résultats des examens et concours, car la tricherie sera promue.A en croire, leur leader syndical, cinq concours et examens i sont organisés par la sous-direction des établissements d’Enseignement Artistique et Culturel.

Brigitte GBAGBO

Comments

comments

What Next?

Recent Articles