05182021Headline:

Côte d’Ivoire: attention, un tueur en série sévit à Marcory

Un autre crime crapuleux a été enregistré, ce lundi 18 janvier 2021, dans la commune de Marcory. En effet, pendant les mois d’octobre jusqu’à décembre 2020, plusieurs meurtres ont été commis dans la ville d’Abidjan. Et, le plus terrifiant est que ces personnes ont été assassinés de la même manière. Ces victimes étant des personnes sans-abris, ont été froidement assassinés par un inconnu. Son mode opératoire fait penser à un tueur en série. Cependant, cet énième crime qui a eu lieu dans la nuit du dimanche 17 au lundi 18 janvier 2021 vient encore augmenter la peur dans les cœurs des habitants de ladite commune.

Ce crime fait penser qu’il s’agit du même tueur en série, parce que le cadavre présente les mêmes traits de ressemblances comme pour les autres corps retrouvés. Même manière d’opérer, même cible, c’est-à-dire les personnes sans-abris, les malades mentales… même localité. La victime étant un malade mental qui s’assoit au grand carrefour de Marcory. Il a pour habitude de fouiller dans les poubelles pour trouver de quoi à manger. Aussi de temps en temps, les passants lui donnaient quelques pièces pour qu’il achète de la nourriture avec. Malheureusement, il a été retrouvé mort dans la nuit de ce lundi avec le crâne fracassé, baignant dans son sang.

À en voit le corps, il a surement l’assassin lui a lancé une brique sur la tête. Alerté d’urgence, les forces de l’ordre se sont dépêchés sur place pour constater les faits et emporter le corps. Rappelons qu’au moins une dizaine de personnes sans-abri sont mortes de la même manière entre octobre et décembre à Abidjan. La plupart de ces personnes ont eu des crânes fracassés. Un tueur en série en serait derrière tout ce drame. La police a donc décidé d’ouvrir une enquête pour mettre la lumière sur ces assassinats. Octobre dernier, un sans-abri a été découvert au niveau de la rue Nanan Yamousso à Treichville le crâne fracassé par une brique.

Novembre, un autre a été constaté au niveau de la montée du 3ème pont HKB à Marcory. Poursuivant dans le même mois, plusieurs cas ont encore été identifiés dans les communes de Koumassi, Treichville, et Port Bouët. Puis le 05 et le 06 décembre, à nouveau deux (02) corps ont été retrouvés à Port Bouët près du camp du 43ème BIMA et à Treichville près du palais des sports. Le mode opératoire de cet assassin choc la population.

Il tue ses victimes de la même manière. Ce qui laisse penser à un tueur en série chez les services de police. Selon eux, cette personne attendrait patiemment, et en pleine nuit que ses victimes dorment pour les liquider, en fracassant leurs crânes à l’aide d’une grosse pierre. Puis il quitte immédiatement le lieu du crime, laissant ses victimes baigner dans leur sang avant de mourir lentement. Un tel acte est très difficile à expliquer. S’agirait-il d’une vengeance ou d’un crime rituel ? Pour le moment, les enquêteurs n’ont pas encore donné plus de détails sur l’affaire. Mais plusieurs personnes voudraient que le criminel que l’auteur de ces crimes soit puni de la pire des façons.

Operanews

Comments

comments

What Next?

Recent Articles