05242022Headline:

Côte d’Ivoire: crise à la chefferie d’abobo-doumé, ce qui se passe réellement

Encore un village Atchan dans la tourmente. Le processus de désignation du nouveau chef du village d’Abobo-Doumé dans la commune d’Attécoubé est au cœur d’un conflit entre deux catégories.

Les images des bagarres ont été relayées sur la toile. Et les internautes se demandent ce qui se passe réellement. Dans le village Atchan d’Abobo-Doumé, deux catégories de la génération censée prendre le pouvoir s’affrontent. Il s’agit des catégories ‘’Agban’’ et ‘’Djehou’’. Le nœud du problème, la contestation du processus de désignation du nouveau chef. Selon le camp contestataire, l’homme désigné aurait bénéficié du soutien du comité électoral.

« En général, c’est la génération sortante qui propose des noms. Il y a quatre catégories dans une génération. Et au niveau d’Abobo-Doumé, nous avons décidé d’innover dans le processus de désignation du Chef. Quand les noms sont proposés normalement, il revient au doyen du village de choisir le nouveau chef. Mais avant cette étape, un comité électoral mis en place soumet les candidats à la chefferie, à des épreuves. C’est donc le vainqueur qui est conduit devant le doyen du village pour la bénédiction finale. Voilà comment les choses se passent à Abobo-Doumé », révèle notre interlocuteur.

Après les épreuves, c’est Gadon Roger de la catégorie « Agban » qui est sorti vainqueur. Une victoire contestée par la catégorie « Djehou » qui accuse le nouveau Chef de tricherie.

« Le camp de Zalo Roger a totalement rejeté les résultats sous prétexte qu’une personne ne pouvait faire un sans-faute dans les épreuves proposées. Il soupçonne donc le comité électoral d’avoir triché en donnant les questions au candidat vainqueur avant le jour de la composition. C’est là tout le problème. Des médiations sont en cours, mais pour l’heure, le processus de désignation du chef est bloqué. Et si la situation reste en état, il reviendra au préfet d’Abidjan de trancher l’affaire », fait savoir notre témoin qui a requis l’anonymat.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles