04152024Headline:

Côte d’Ivoire-Ghana : Les communautés frontalières sensibilisées à la facilitation des activités et au vivre ensemble

Dans l’objectif de faciliter les activités de réaffirmation de la frontière terrestre sur 150 km à partir de la borne BP 55 entre la Côte d’Ivoire et le Ghana, une sensibilisation conjointe des populations frontalières a été menée par la Commission technique mixte composée de la Commission nationale des Frontières de la Côte d’Ivoire (CNFCI) et de la Commission des Frontières du Ghana.

C’était le jeudi 23 novembre à Newtown, au Ghana, et le vendredi 24 novembre 2023 à Noé, en Côte d’Ivoire. Le ministre régional de l’Ouest du Ghana, Kwabenan Okyere Darko-Mensah, a réaffirmé l’engagement et le soutien du gouvernement ghanéen à toutes les actions menées en vue d’une paix régulière et d’un développement durable à la frontière.

Le Secrétaire exécutif de la CNFCI, Diakalidia Konaté, a rappelé que 90% des populations vivant à cette frontière ont des intérêts communs multiséculaires (familles, habitations, activités économiques…): “La réaffirmation des frontières est importante pour prévenir les conflits. Nos deux pays sont engagés à maintenir la paix et le développement à nos frontières. La frontière ivoiro-ghanéenne est la plus paisible. Nous partageons les mêmes habitudes culturelles. Nous devons préserver les acquis et maintenir l’esprit de bon voisinage, promouvoir la paix et la coexistence pacifique entre nous”.

Diakalidia Konaté pour qui la frontière n’est pas une barrière, mais une passerelle d’intégration des peuples, a jugé satisfaisant le bilan de la sensibilisation car il a vu des populations nombreuses et à l’écoute. “Le message est passé et les chefs traditionnels se sont engagés à poursuivre la sensibilisation”, s’est-il félicité.

Son homologue ghanéen, Emmanuel Kotia et lui ont sollicité l’implication du corps préfectoral, l’accompagnement des communautés frontalières, à aider, accueillir et orienter les experts des deux pays et de la GIZ qui iront du 25 novembre au 22 décembre. Ce, pour entre autres, identifier la borne 0 (de départ) à Newtown, mettre des bornes intermédiaires entre les bornes espacées et remplacer les bornes endommagées datant d’au moins deux siècles.

What Next?

Recent Articles