05262024Headline:

Côte d’Ivoire : La fédération africaine des artisans minier veut assainir le secteur

Le président Fédération africaine des artisans miniers (FAAM) Oumar Soro a animé une conférence de presse le vendredi 5 avril 2024 à Abidjan, sous le thème “Construire le label de l’artisanat minier en Afrique, gage de développement économique responsable et intégré des EMAPE au profit des opérateurs et des Etats Africains”.

Le phénomène de l’orpaillage illégal est devenu une préoccupation nationale en Côte d’Ivoire en raison de ses nombreuses implications tant sur le tissu social que pour ses impacts environnementaux, sécuritaires et économiques.

C’est donc pour proposer des solutions à ces problèmes qu’Oumar Soro, président Fédération africaine des artisans miniers (FAAM) a animé une conférence de presse le 5 avril 2024 à Abidjan, Côte d’Ivoire. Selon lui, la recrudescence et l’amplification du phénomène au cours de la dernière décennie sont justifiées par la tendance haussière des cours mondiaux de l’or, ceci appelant à une réponse socio-économique participative de la société civile du secteur minier.

La menace sécuritaire que représente ce phénomène en a fait une priorité au plus haut niveau
« La Côte d’Ivoire pourrait alors se positionner pour tirer le meilleur avantage d’une telle embellie mondiale si la chaine des valeurs de l’artisanat minier est bien structurée. Le pays pourrait légitimement viser le peloton de tête des plus grands producteurs africains d’or. La menace sécuritaire que représente ce phénomène en a fait une priorité au plus haut niveau, sous la supervision du Conseil National de Sécurité que préside le Chef de l’État en personne » a-t-il déclaré.

What Next?

Recent Articles