12052022Headline:

Côte d’Ivoire: le bon résultat du Projet de Pôle agro-industriel du Bélier (Riziculture)

Peut être une image de plein airYamoussoukro, le 18 octobre 2022- Le Projet de Pôle agro-industriel du Bélier (2PAI-Bélier), cofinancé par la Banque africaine de Développement (BAD) et par l’État de Côte d’Ivoire à hauteur de 80 milliards de FCFA, a permis, à ce jour, la réalisation de 1 116 ha de riz, a indiqué, le mardi 18 octobre 2022, la coordinatrice du 2PAI-Bélier, Valérie Éponou Acka.
C’était au cours d’une visite de presse organisée par la BAD sur le périmètre rizicole Djamalabo-Seman, d’une superficie aménagée de 52 ha, dans les localités rurales du District Autonome de Yamoussoukro.
« Le Projet de Pôle agro-industriel du Bélier vise l’aménagement de 1 835 ha dans la région du Bélier pour la production de riz. Nous avons démarré en 2018. À ce stade, nous avons aménagé 1 116 ha de riz, constituant environ 61% des surfaces à aménager pour ce produit vivrier. Les 52 ha de riz visités font partie des 1 116 ha déjà aménagés. Le projet prend fin en 2024 », a expliqué Valérie Éponou Acka.
Dans le cadre de ce projet agropole, a-t-elle ajouté, la particularité est de créer un pôle de transformation dans la zone. « La zone industrielle de Yamoussoukro a été redynamisée. Le 2PAI-Bélier doit aménager un espace de 39 ha de terrain avec les Voiries et Réseaux divers (VRD). Ces terrains qui seront viabilisés à hauteur de 10 milliards de FCFA à compter de décembre 2022 sur une durée de douze mois, seront exclusivement dédiés aux PME spécialisées dans l’agro-industrie à : eau potable, noix de cajou, etc.
Tout en se félicitant des acquis actuels qui ont permis aux producteurs d’avoir un outil de travail de plus en plus mécanisé, de produire sur toute l’année, et d’améliorer leurs revenus, la coordinatrice a annoncé le lancement, pour très bientôt, de quatre barrages agricoles, d’autres périmètres rizicoles et maraîchers pour atteindre les objectifs assignés au projet.
Antoine Konan Kouakou est président de la Coopérative ‘’Edjoumantikpa’’ du village Djamalabo. L’aménagement de ce périmètre de 52 ha que se partagent les villages de Djamalabo, sur la rive droite, et de Seman, sur la rive gauche, permet aux riziculteurs de cultiver le riz trois fois dans l’année, à raison d’un cycle de 120 jours et de produire 2t/ha.
« Notre coopérative produit du riz sur 52 ha. Grâce à ce projet, nous arrivons à produire en toute saison, à vendre notre riz sur place. Actuellement, nous ne nous en plaignons pas. Nous en demandons plus pour contribuer à l’autosuffisance de la Côte d’Ivoire en riz », s’est-il réjoui.
Riziculteur membre de la coopérative ‘’Edjoumantikpa’’, Fernand Assé s’en sort mieux avec ce projet : « Ce projet nous a apporté beaucoup de choses. Avant, j’avais du mal à scolariser mes enfants parce que sans grands moyens financiers. Grâce à l’aménagement du périmètre rizicole de 52 ha par le 2PAI-Bélier, tous mes enfants vont à l’école aujourd’hui. Ma famille arrive également à se nourrir convenablement ».
Les riziculteurs de l’étang irrigué de Djamalabo-Seman bénéficient également de l’appui d’un partenaire privé agricole spécialisé dans la production de riz bio. Cette entreprise couvre la mécanisation, la transformation et la commercialisation. Elle finance la coopérative en intrants et dispose d’une unité de transformation de riz située à Djamalabo. Le riz ainsi produit est distribué à Yamoussoukro, à Abidjan, dans d’autres villes du pays et dans 60 supérettes.
Le Projet 2PAI-Bélier couvre la chaîne de valeur de six spéculations la que sont le riz, le maïs, le manioc, le maraîcher, la pisciculture et l’élevage de porc. Il est implanté dans six départements, à savoir : Toumodi, Djékanou, Tiébissou, Didiévi, Yamoussoukro et Attiégouakro.
Le 2PAI-Bélier est la première agropole opérationnelle sur les neuf prévues sur l’ensemble du territoire. L’agropole Nord a été lancée récemment à Sinématiali.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles