05262022Headline:

Côte d’Ivoire : le Premier ministre Patrick a procédé à l’inauguration de la deuxième usine de la Société de ciment

Le chef du gouvernement a réitéré la volonté du Président de la République et celle du Gouvernement à accompagner, dans le cadre du programme des champions nationaux, tous les ivoiriens qui empruntent le chemin d’une Côte d’Ivoire industrialisée . ”Nous encourageons toutes les entreprises dans le pays, à accroître le contenu local de leur activité et à associer des acteurs nationaux compétents dans leur aventure, dans une logique gagnant – gagnant.” a-t-il exhorté. Selon Patrick Achi, la réalisation de ce nouveau projet de la société de Ciment de Côte d’Ivoire, qui intervient seulement un an après l’inauguration de la première unité de cimenterie du Groupe Atlantique, traduit bien l’engagement de son PDG aux côtés du Gouvernement et sa pleine adhésion à la politique économique impulsée par le Président de la République, Alassane Ouattara.

Pour le Premier ministre, il s’agit désormais de donner, dans le tissu économique ivoirien, au secteur industriel toute la place qui lui revient et de lui permettre de jouer pleinement un rôle moteur dans l’appareil productif et économique du pays dans la création d’emplois comme dans la dynamique de sa croissance, en entraînant aussi bien en amont qu’en aval, tous les autres secteurs d’activité. Ainsi, dans ce contexte, la politique industrielle met l’accent sur le développement de plusieurs filières industrielles prioritaires ou clusters, notamment l’agro-industrie, la chimie et la plasturgie, les matériaux de construction, d’ameublement et d’équipement, l’industrie pharmaceutique, l’industrie textile, l’emballage et la fabrication de pièces mécaniques, le montage et l’assemblage de véhicules de spécialités.

Installée sur une superficie de 20 hectares dans les environs de la première, pour un montant de 50 milliards FCFA, cette nouvelle unité a une capacité de production de 1,5 million de tonnes.

Le Président Directeur Général du Groupe Atlantic, Koné Dossongui a quant à lui signifié que la mise en production de ces deux unités répond à un besoin de diversification de ses activités économiques mais également une prise de part active au développement du secteur industriel ivoirien. Et plus particulièrement à celui de la cimenterie d’autant que le secteur immobilier, des BTP et de la construction connaît un véritable boom en Côte d’Ivoire. Le PDG a indiqué qu’avec la création de ces unités, il entend s’inscrire dans la dynamique de création d’emplois au profit de la jeunesse ivoirienne. « Pour la Côte d’Ivoire, les jeunes et nos enfants, nous nous engageons », a-t-il lancé.

Selon Serges Gbota, directeur général avec ces deux unités, la Société de ciment de Côte d’Ivoire double sa production par an, avec une capacité de 3 millions de tonnes. À en croire le directeur général avec ces deux usines, l’entreprise crée environ 793 emplois directs et quelque 2877 emplois indirects et lutte contre le chômage.

Notons que la capacité de production est passée de moins de 2,5 millions de tonnes en 2011 à plus de 16 millions en 2020, soit une hausse historique jamais atteinte dans le pays de plus de 575% entre 2011 et 2020.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles