06062020Headline:

Côte d’Ivoire: le siège du FSDP cambriolé, le coffre-fort et une vingtaine d’ordinateur emportés en plein couvre-feu

Le grand banditisme s’amplifie ces derniers temps en Côte d’Ivoire avec des cambriolages perpétrés nuitamment malgré le couvre-feu instauré de 21h à 05h du matin depuis le 24 mars dernier par les autorités ivoiriennes en vue de lutter contre la propagation de la maladie à Covid-19 dans le pays, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Plusieurs cas de braquages ou de cambriolages opérés dans la nuit ont été signalés par des individus ou par des institutions tant à Abidjan qu’à l’intérieur du pays.

Dans la nuit de vendredi à samedi aux environs de 03h du matin (heure locale et GMT), des individus armés de kalachnikovs et de pistolets ont cambriolé le siège du Fonds de soutien et de développement de la presse (FSDP) à la Riviera Attoban dans l’Est d’Abidjan emportant le coffre-fort de cette institution avec plusieurs ordinateurs.

A Abobo, une commune populaire au Nord d’Abidjan, des boutiques de particuliers ont également été dévalisées en plein couvre-feu par des délinquants. Des scènes similaires sont signalées à Yopougon, dans l’Ouest de la capitale économique ivoirienne.

A l’intérieur du pays, plusieurs cas de cambriolages nocturnes sont également signalés, notamment à Odienné dans l’extrême Nord ivoirien dans les quartiers Libreville, Yankafissa et résidentiel.

Depuis le 24 mars dernier, le président ivoirien Alassane Ouattara a décrété l’état d’urgence et un couvre-feu sur toute l’étendue du territoire national de 21h à 05h du matin en vue de casser la chaîne de transmission du Coronavirus dans le pays où à ce jour 533 cas ont été confirmés avec quatre décès et 58 guéris.

Lire sur abidjan.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles