04232021Headline:

Côte d’Ivoire: l’effondrement des immeubles, une épidémie à Abidjan de 2014 à 2021

Sous le régime actuel, l’effondrement d’immeubles est devenu une épidémie. Depuis 2014, l’on ne fait que dénombrer les drames. Il a plu à un internaute de faire quelques recherches sur Google dont nous nous saisissons ici. Il a recensé 13 effondrements. Les morts, on en compte par dizaines. Les biens matériels aussi. « Ça c’est sans compter les drames qui ne sont pas parus dans la presse » a-t-il souligné. Il a ajouté que ce sont les constructions récentes qui sont le plus souvent l’objet d’écroulement. « Arrêter de jouer avec la vie des gens » interpelle-t-il.

L’année 2014 a enregistré 4 effondrements. En janvier 2014, un immeuble R+4 s’est écroulé à Yopougon Maroc. Suivra, au cours de la même année, un autre immeuble du même niveau à Cocody La Djibi. L’effondrement le plus macabre de 2014 fut celui d’Attécoubé qui a causé 8 morts et plusieurs dégâts matériels.

En juin 2018, les drames refont surface. Un immeuble R+4 sera entièrement détruit faisant 10 morts et 19 blessés. La propriétaire et le technicien en bâtiment ont été condamnés à 3 ans de prison ferme.

Un an après, en décembre 2019, la commune du Plateau est encore endeuillée. Un immeuble de R+4 en démolition s’écroule et tue un homme. En 2019, un autre bâtiment s’écroule au Plateau Dokui.

L’année 2020 s’est également illustrée en termes de bilan d’effondrements. En mars 2020, un immeuble en construction s’est écroulé, à Abatta, village situé dans la commune de Bingerville. On notait un mort et plusieurs blessés. 3 mois après, c’est-à-dire en juin 2020, un immeuble R+4 s’écroule à Yopougon Cité Verte.

Le bilan fait état de 3 décès dont un bébé. En nombre 2020, c’est le village d’Abobo Baoulé, une belle cité d’Abobo, qui enregistre un autre drame causant 3 morts et plusieurs blessés.

L’année 2021, en son tout début, s’ouvre sur les drames. Déjà 3 cas d’effondrements. Le 28 février 2021, un écroulement d’immeuble a fait 3 blessés. Le comble, c’est le drame d’Anono, commune de Cocody, le vendredi 12 mars 2021, avec un pire bilan provisoire de 13 morts et une douzaine de blessés. Le weekend dernier, le samedi 20 mars 2021, la commune de Cocody a encore enregistré l’écroulement de la façade d’un immeuble de R+3 endommageant plusieurs voitures stationnées dans le parking. « Il va falloir que le ministère de la Construction prenne ses responsabilités.

Il y a urgence à réformer le secteur et à faire appliquer la réglementation » recommande cet internaute qui a fait un travail fouillé sur Google que nous avons pu vérifier. Ce qui nous surprend guère, puisque nous avons, à chaque fois, déployé nos équipes de reportage sur les lieux.

Perle Lola

Comments

comments

What Next?

Recent Articles