08052020Headline:

Côte d’Ivoire: l’ex-chef d’Akouai Santai condamné à 10 ans de prison. Les raisons

Après une première condamnation le 05 juillet 2017 par la Cour d’Appel d’Abidjan, Danho Émile, l’ex-chef du village d’Akouai Santai dans la commune de Bingerville, a été condamné ce mardi 10 décembre 2019, à 10 ans de prison ferme par le Tribunal de première instance d’Abidjan Plateau, a appris Afriksoir.

Il est condamné pour détournement de 232 millions FCFA au préjudice de la communauté villageoise d’Akouai Santai dont il était le chef avant d’être suspendu par la Préfecture d’Abidjan, dit-on. Dix (10) ans de prison ferme pour détournement de 232 millions FCFA au préjudice de la communauté villageoise d’Akouai Santai assortie d’une amende de 500 000 FCFA payer à l’État de Côte d’Ivoire, tel est le verdict ce mardi 10 décembre 2019 prononcé à l’encontre de l’ex-chef de village Danho Émile.

Absent au moment de la délibération, « un mandat d’amener » aux dires de Adjé Assagou Pascal, Doyen du village et chef de terre, sera lancé contre lui aux fins de purger sa peine, souligne la note reçue par Afriksoir. À en croire le Doyen du village et chef de terre d’Akouai Santai

« Danho Émile savait qu’il serait condamné raison pour laquelle il ne s’est pas présenté à l’audience ». Toutefois, a-t-il confié, « nous allons demander à nos avocats de lancer un mandat d’amener contre lui d’où qu’il se trouvera ». Sur cette affaire qui dure depuis deux ans et qui vient de connaître son dénouement avec la condamnation à 10 ans de prison ferme de l’ex-chef de village, Adjé Assagou Pascal salue « la crédibilité de la justice ivoirienne » non sans exprimer « toute la joie de la population d’Akouai Santai ».

DANHO ÉMILE CONDAMNÉ PAR LA COUR D’APPEL
Né le 22 juin 1961 à Santai Bingerville, Danho Ago Emile avait été condamné le 05 juillet 2017 par la Cour d’Appel d’Abidjan à payer 501 millions FCFA à la communauté d’Akouai Santai. Puis, le 23 janvier 2018 sur convocation du doyen du village devant le préfet d’Abidjan, il avait été suspendu de ses fonctions. Depuis, son intérim est assuré par Danho Anon, précise la note.

Contacté plusieurs fois (appels et messages) par Afriksoir, l’ex-chef du village mis en cause n’a pas daigné répondre à notre sollicitation. Nos tentatives pour avoir donc sa version sur ce procès sont restées vaines.

Lire sur afrik soir

Comments

comments

What Next?

Recent Articles