10052022Headline:

Côte d’Ivoire: ligne bus rapid transit, des populations vont être déguerpies

La ligne Bus Rapid (BRT) est encore au stade de projet. Mais déjà, les autorités ont pris des dispositions pour connaître les populations et leurs biens, impactés par le tracé du trajet.

Le recensement pour ce qui est de Yopougon, la commune d’où le projet partira, est à l’initiative de la mairie locale, via le Groupement SERF Burkina-Eco Consulting Advisor (Cabinet ECA) recruté pour la cause. Cette structure est aussi chargée de « réaliser l’Étude d’Impact environnemental et social (EIES) et plan d’action de réinstallation (PAR) », apprend 7info auprès des services du maire Koné Kafana Gilbert.

Selon l’information précisée par le service communication de la mairie, depuis le mois de janvier 2022 – du 14 au 31 janvier 2022- « une équipe d’expert dudit Groupement a visité l’ensemble des personnes situées sur l’emprise du trajet afin de recenser aussi bien les individus que l’ensemble des biens affectés ».

La mairie précise également que ce délai était le seul. Et que toute personne au-delà de ce temps déjà passé « qui viendrait à s’installer sur l’emprise du BRT ou qui réaliserait de nouveaux investissements se verra refuser la prise en compte dans le recensement déjà réalisé et sera seule responsable des désagréments que cela occasionnera ».

La ligne « Bus Rapid Transit » sera construite entre les communes de Yopougon et de Bingerville dans le district d’Abidjan. Long d’une vingtaine de kilomètres, elle devra permettre à terme de faire le trajet entre ces deux communes en moins d’une heure. Le projet est conçu pour avoir un autobus chaque minute à chacune de ses stations.
Les travaux de réalisation sont financés par la Banque Mondiale, l’Agence française de développement (AFD) et le gouvernement de la Cote d’Ivoire.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles