01192022Headline:

Côte d’Ivoire / Logement : le ministre Bruno Nabagné Kone réaffirme son ambition de faciliter l’accès des populations à un logement décent et à moindre coût

Le ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Bruno Nabagné Kone, a réaffirmé, le jeudi 13 janvier 2022 à Abidjan, l’ambition de son département de faciliter l’accès pour tous à un logement décent et à moindre coût, ce dans un cadre urbain agréable, dont l’évolution est maîtrisée.
Il était l’invité du deuxième numéro du “GOUV’TALK”, une tribune d’échanges mensuelle du Centre d’Information et de Communication Gouvernementale (CICG), en direct sur la page Facebook officielle du gouvernement, qui vise à renforcer la communication de proximité entre les citoyens de Côte d’Ivoire et de la diaspora avec le gouvernement et offrir une lucarne d’expression libre et interactive.
Pour atteindre ces résultats, Bruno Nabagné Kone a rappelé les actions prioritaires qu’il a engagées depuis son arrivée en 2018 à la tête de ce ministère.
La réduction des tracasseries liées aux procédures et tarifs, au délai de traitement des actes, à l’accès à la liste des promoteurs immobiliers, etc. est devenue une réalité, selon le ministre.
Le ministère a doté les villes du pays de plans directeurs d’urbanisme, modernisé et simplifié les actes d’urbanisme et du foncier urbain, en vue de réduire les délais d’acquisition d’actes.
L’une des actions fortes du ministère est l’accélération de la délivrance des Arrêtés de Concession Définitive (ACD), dont 11 100 ont été signés en 2021, 17 000 en 2020 contre 500 les années antérieures, a ajouté Bruno Nabagné Kone.
Il s’agit également de la relance durable des projets de logements sociaux et économiques avec une ambition de construction de 300 000 logements sur un gap de 500 000.
Le ministre est revenu sur les contrôles menés par ses services pour lutter contre les constructions anarchiques. “Près de 10 000 contrôles et une quarantaine de démolitions de constructions anarchiques ont été effectués en 2021”.
Bruno Nabagné Kone a rappelé la mise en place du Guichet unique qui permet aujourd’hui le traitement des dossiers en 21 jours.
Il est prévu, selon le ministre, la restructuration de cinq quartiers précaires d’Abidjan pour un coût de 32 milliards de FCFA.
Le ministre a également relevé le projet d’adressage des voies de la ville d’Abidjan qui sera suivi de la numérotation des lieux d’habitation.
Il a également réagi aux préoccupations des internautes se résumant essentiellement aux projets de logements sociaux, au non-respect par certains bailleurs de la loi relative à deux mois de caution et deux mois d’avance pour le loyer d’habitation, et aux ACD.
Bruno Nabagné a encouragé les souscripteurs aux projets de logements sociaux et économiques d’y rester car les projets seront réalisés. Il les assurés que l’État a pris toutes les dispositions pour conduire les projets à terme. Mieux, il a fait appel à des promoteurs immobiliers internationaux de référence afin d’accélérer la construction des logements.
Toutefois, il a rassuré tous ceux qui voudraient se retirer du projet qu’ils seront remboursés.
Pour ce qui est du non-respect du contrat de bail par les propriétaires de maison, le ministre a invité les locataires concernés à appeler le 1378, le N° vert pour dénoncer ces cas.
“Le bailleur de fonds qui enfreint la loi relative à deux mois de caution et deux mois d’avance est amendé à hauteur de 300%”, a-t-il prévenu.
Enfin, pour ce qui est des ACD, il a invité tout acquéreur de terrain qui ne l’a pas encore à se le procurer car “c’est le document qui va le sécuriser et que l’administration reconnaît”.

Comments

comments

What Next?

Related Articles