05242024Headline:

Côte d’Ivoire : l’ONG SEED4 africa veut faire du droit à la priorité foncière de la femme une réalité

L’acquisition des droits fonciers pour la femme en Côte d’Ivoire reste encore un sujet tabou. Alors que les autorités ivoiriennes ont levé plusieurs instruments pour mettre un terme à ces pratiques d’une autre époque, les communautés restent encore tel sur ce sujet. L’ONG Seed4Africa, en collaboration avec l’ambassade des États-Unis, a lancé le projet « Accès des femmes à la propriété foncière ».

C’est ce vendredi à Cocody que l’ONG a procédé au lancement de ce projet qui visent 100 femmes à terme. À en croire Jonas Kouamé, le président de l’ONG Seed4Africa, “il est impératif de garantir l’égalité du droit foncier de la femme. En effet, il a expliqué que posséder un bien immobilier permet à la femme d’être autonome. Par ailleurs, la propriété foncière de la femme est étroitement liée à la question de la sécurité alimentaire”.

« C’est un moyen crucial de protéger les femmes en cas de divorce, décès du conjoint. Les femmes rencontrent des difficultés pour accéder à la propriété foncière. Il est temps d’agir Cela nécessite un changement de mentalité », a-t-il poursuivi. Les responsables de cette organisation avaient déjà mené des actions dans les régions du nord, de l’ouest, l’est et du sud de la Côte d’Ivoire. Cette fois-ci, il compte touche les régions Nord-ouest.

Clarifier et former les femmes sur les nouvelles procédures d’acquisition foncière tout en renforçant
Le projet « Accès des femmes à la propriété foncière » a pour objectif de clarifier et former les femmes sur les nouvelles procédures d’acquisition foncière, renforcer les capacités des femmes à comprendre l’importance d’une gestion foncière efficace et sensibiliser les chefs de village sur l’importance des femmes pour les familles et la communauté.

What Next?

Recent Articles