05262022Headline:

Côte d’Ivoire : ouverture des travaux de la 9ème Assemblée générale de l’#AISCCUF

Le lundi 31 janvier 2022- Le Premier Ministre, Patrick Achi, a ouvert officiellement, au nom du Président de la République Alassane Ouattara, les travaux de la 9ème Assemblée générale de l’association des Institutions supérieures de contrôle ayant en commun l’usage du français (AISCCUF), qui se tient le 31 janvier et le 1er février 2022 à #Abidjan.
Le Premier ministre a assuré de la disponibilité de la Côte d’Ivoire à accompagner cette Association. D’autant plus que le pays connaît et mesure la portée positive des institutions qui composent l’AISCCUF dans la gestion transparente et efficace des finances publiques, la bonne gouvernance des États et l’enracinement de la démocratie.
“La Côte d’Ivoire, sous la haute égide de son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, accorde un intérêt absolument stratégique au renforcement de la bonne gouvernance, levier essentiel de l’accélération de notre développement et de la transformation de notre économie au cours de la prochaine décennie”, a dit le Premier Ministre ivoirien.
Selon le Chef du gouvernement, “le défi de cette bonne gouvernance, de cette nouvelle donne administrative et de la lutte contre la corruption qui entrave et enchaîne l’accélération de tout un pays ne peut être efficacement relevé dans nos pays sans institutions de contrôle interne indépendantes, techniquement et professionnellement outillées, déontologiquement exemplaires et disposant de capacités institutionnelles et même constitutionnelles nécessaires à sa mission”.
Il s’est, par ailleurs, dit confiant quant aux propositions institutionnelles innovantes qui découleront de ces travaux, afin de “contribuer au renforcement des pratiques démocratiques, des droits et des libertés dans l’ensemble de l’espace francophone”.
Au nom du Chef de l’État, Patrick Achi a félicité l’AISCCUF pour cette mutualisation des connaissances en vue de l’instauration de la bonne gouvernance au sein de l’espace francophone.
“En renforçant les capacités de vos membres, en confrontant aux meilleures pratiques, en accompagnant les Institutions supérieures de contrôle sur le plan institutionnel, en organisant la mutualisation des connaissances au sein de votre Association, vous portez une contribution précieuse à la promotion de la reddition des comptes, à la mesure objective des résultats des services publics comme de la maîtrise efficace et transparente des deniers publics, à la valorisation d’une culture de la responsabilité, d’imputabilité et de redevabilité bénéfiques à la gouvernance moderne”, a-t-il relevé.
Le Premier Ministre a souhaité que cette approche ouverte et fructueuse soit pour longtemps le cadre de fonctionnement de l’Association des ISC ayant en commun l’usage du français. Car, a-t-il il indiqué, “dans cette immense entreprise de gouvernance publique nouvelle qui sera faite de continuité et d’autorité, d’efficacité et d’inventivité, les cours des comptes, équidistantes du Parlement et du gouvernement, joueront un rôle éminent d’analystes…permettant à l’État et aux décideurs d’être plus éclairés”.
A la tête de l’AISCCUF depuis trois ans, le président de la Cour des comptes de Côte d’Ivoire, Kanvaly Diomandé, a assuré que les différentes Cours des comptes sont des partenaires de choix pour mener la lutte contre la corruption.
Le secrétaire général de l’AISCCUF, Pierre Moscovici, premier président de la Cour des comptes française, intervenu par visioconférence, a appelé l’Association à s’adapter à ce monde qui change.
Pour lui, cette coopération et ces échanges participent au rayonnement de la démocratie.
La 9e Assemblée générale de l’AISCCUF placée sous le thème “Les enjeux du contrôle de la dette publique” et “Le contrôle de la mise en œuvre des Objectifs de développement durable” est également suivie par visioconférence par les autres participants qui n’ont pu faire le déplacement.
L’AISCCUF a pour objectif de faciliter les rencontres entre ses membres, d’organiser leur coopération, d’encourager la diffusion des normes internationales et des bonnes pratiques et de concourir au renforcement des capacités par la formation et l’assistance technique.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles