08182019Headline:

Côte d’Ivoire/ Présidence de l’UNJCI: trois bras droits déclarés candidats

Lance Touré, Franck Ettien et Jean-Claude Coulibaly, trois bras droits du bureau du Conseil exécutif sortant de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), déclarés candidats pour l’élection du président de la faîtière, s’affronteront les 20 et 21 juillet 2019.

Une médiation discrètement menée par des proches pour amener ces trois amis à former une équipe avec un leader consensuel, n’a pu fédérer leurs ardeurs, leurs passions et leurs énergies, chacun désirant vivement transformer l’écosystème de la presse en Côte d’Ivoire, selon sa vision.

Depuis le 5 juillet 2019, la campagne est ouverte. Sur cinq prétendants, Lance Touré, Franck Ettien et Jean-Claude Coulibaly, ont franchi les critères de candidature et sont engagés dans la campagne. Les dossiers de Idrissa Bamba et Jules Sylvain Bossiehi ont été rejetés.

Le 10è congrès de l’UNJCI s’annonce palpitant, aucun détail n’est laissé de côté par les staffs de campagne. Des T-shirts distribués et des cocktails d’entrée de campagne calés au lancement des hostilités ou encore des talkie walkies pour communiquer, peut-on observer.

Cursus:
Lancé Touré, lui, aspire à être utile à sa corporation. Cette volonté manifeste a amené le candidat à briguer la présidence de l’UNJCI. Fils de Cheick Touré, journaliste à la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI, service public), Lance Touré est titulaire d’un diplôme d’ingénieur en Communication d’entreprise.

Depuis sa tendre enfance, il est bercé dans l’environnement du journalisme. Fort de ces acquis, il intègre en 2006 le quotidien Dernières nouvelles d’Abidjan (DNA) où il fait ses armes aux côtés d’illustres confrères.

Il intègre quelques années plus tard le journal Le Mandat, avant de transiter au quotidien Le Rebond où il occupe le poste de secrétaire général de la rédaction. Son professionnalisme et son ardeur au travail font de lui un journaliste de race, sollicité par le quotidien Le Jour Plus.

A Le Jour Plus, il anime pendant quelques mois les pages du service politique. En 2011, au sortir de la crise post électorale, Lance Touré intègre la rédaction du journal Le Nouveau Réveil, où il anime le service politique de ce quotidien proche du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-allié au pouvoir).

Sociable et rassembleur, Lance Touré a fait de la promotion de la vie en communauté un sacerdoce. En 2016, il est élu dans le bureau du Conseil exécutif de l’UNJCI en qualité de vice-président en charge des Affaires socio-culturelles. Ici, il collaborera avec Franck Ettien et Jean-Claude Coulibaly.

atoo.ci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment