07232019Headline:

Côte d’Ivoire/Situation sociale: la population de San-Pedro très inquiète dénonce l’infiltration des hommes armés dans les campements

Le Café du socio-libéralisme organisé par l’Initiative libérale de Côte d’Ivoire ( ILCI) de ce mois a eu lieu dans la région de San-Pedro. 
Du 7 au 13 juin dernier, le Président de cette structure proche de l’ancien Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Coulibaly Sié a sillonné les villes de San-Pedro, Tabou et Grand Béréby.

Cette tournée de proximité lui a permis de toucher du doigts les réalités que vivent les populationsde ces localités. 
Aujourd’hui, il a fait le point de sa tournée à la presse à son siège sis à Adjamé affirmant au passage que les populations  lui ont fait savoir qu’elles ne se sentent pas en sécurité.

Coulibaly Sié a indiqué qu’il a rencontré des populations attentives mais inquiètes qui se préoccupent de leur sécurité, puisque selon elles dans les campements  ils se trouvent des personnes armées.
«Ils nous ont dit que dans les campements  ils se trouvent toujours des gens armés. Ils souhaitent que Guillaume Soro  leur vienne en aide. Ils ont aussi posé la question des cartes d’identité, » a expliqué le Président de l’ILCI, par ailleurs porte-parole de la Coordination des mouvements et associations de soutien à Guillaume Soro  ( CMA-GKS ).

Selon lui, à la veille des élections, les populations rencontrées ont redouté la fraude sur les cartes nationales d’identité et demandent à Guillaume Soro de se joindre au Président Bédié pour combattre ces faits.
Pour rappel au cours d’une rencontre avec les militants du PDCI-RDA de Koumassi à sa résidence de Daoukro, Henri Konan Bédié a dénoncé la présence massive d’étrangers dans l’orpaillage clandestin ainsi que la fraude sur la nationalité. 

Les propos tenu par l’ancien Président de la République ont été condamnés par le gouvernement quelques jours plus tard après cette rencontre. 
Coulibaly Sié a révélé à la presse que durant son séjour à San-Pedro, Tabou et Grand Béréby, les populations ont demandé à Guillaume Soro  de soutenir Henri Konan Bédié dans le débat de la fraude sur la nationalité et la présence des étrangers dans l’orpaillage clandestin.

Selon lui, ses hôtes ont également félicité l’ancien Président de l’Assemblée nationale pour sa volonté affiché de réconcilier les Ivoiriens et il a ajouté que, les chefs de villages et de communautés ont été attentifs au message de pardon et de réconciliation du Président du comité politique.
«Ils ont salué son courage et son humilité. Ils lui ont demandé de demeurer dans cette dynamique,» a insisté, M. Coulibaly. 

Ce Café du socio-libéralisme s’est tenu dans la région de San-Pedro  en prélude à une visite de l’ancien Président de l’Assemblée nationale dans cette partie de la Côte d’Ivoire. 
«Nous avons annoncé l’arrivée de Guillaume Soro dans la région. Il viendra dans ces villages après l’étape de l’Ouest du pays. Les populations nous ont accueilli avec enthousiasme chez elles, dans leurs villages, leurs campements  et partout où nous sommes passés, elles ont insisté que Guillaume Soro leur rende visite, comme il l’a fait dans Hambol,» a conclu, le porte-parole de la CMA-GKS.

Lire sur koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment