04182021Headline:

Côte d’ivoire: un Ivoirien déféré pour avoir volé la SODECI

Moussa, ivoirien de 51 ans, distribuait de l’eau dans son quartier, un secteur où les résidants connaissent des problèmes d’approvisionnement. Tout se passe bien jusqu’à ce qu’il ne solde pas sa dernière facture qui s’élève à 800.000 francs. La SODECI procède donc à un retrait de son compteur commercial. Mais Moussa, qui a un compteur domestique, s’en sert pour le transformer en compteur commercial, réduisant ainsi la consommation grâce à une manipulation frauduleuse. À l’insue de la SODECI il continue de vendre de l’eau, avec son compteur truqué, son raccord à un réseau frauduleux de distribution.

Les responsables de la compagnie finissent par découvrir la fraude et traduisent Moussa en justice. Il passe en jugement au tribunal ce vendredi 8 janvier 2021. À la question de savoir ce qu’il a fait des 800.000 francs qu’il devait à la SODECI alors qu’il avait encaissé l’argent à ses clients, le prévenu répond qu’il s’en est servi pour aller organiser des funérailles, enterrer son parent.

La SODECI, représentée par son avocate, a indiqué que le supplice qu’elle a subi des fraudes de Moussa s’élève à 1.688.000 francs. Le tribunal a condamné le fraudeur à restituer cette somme à la société de distribution d’eau tout en le condamnant à 3 mois d’emprisonnement et à 200.000 francs d’amende.

Moussa ayant utilisé 800.000 francs pour un enterrement selon ses propos, l’avocate de la SODECI, lors de sa prise de parole, l’a invité à devenir musulman comme elle, arguant qu’avec l’islam on n’a pas besoin de sommes faramineuses pour des funérailles et qu’il nous faut juste une natte pour enterrer son défunt. Le prévenu aura 90 jours de réflexion à se donner à la MACA sur la question de son orientation religieuse. Et à sa sortie de cachot, il avisera.

Operanews

Comments

comments

What Next?

Recent Articles