12162019Headline:

Côte-d’Ivoire/ Université de Cocody: la Fesci s’oppose à la manifestation de 2000 étudiants menacés d’expulsion

Deux mille étudiants en situation irrégulière, dix mille selon une source proche de la Fesci sont menacés d’expulsion de l’Université Houphouet-Boigny de Cocody pour non paiement des frais d’inscription. Ces étudiants en situation irrégulière n’ont pu s’acquitter du droit d’inscription compris entre 30 mille et 100 mille FCFA au titre de l’année académique 2017-2018. L’administration de l’Université les considère dès lors comme des démissionnaires, les services de l’inscription ayant fermé la phase d’inscription après trois relances. Pour ceux des étudiants qui veulent rester encore étudiants, une petite ouverture a été aménagée par l’administration. A savoir, signer une fiche d’engagement sur laquelle ils »reconnaissent de facto le principe de perdre leur année peu importe les notes obtenues aux examens subis ».

Cette proposition est jugée non alléchante par les étudiants qui ont projeté une »marche blanche » ce lundi. Une marche qui fait suite à celle du 18 juin 2019 qui n’a pas permis de changer leur situation. Bien d’autres démarches ont suivi, notamment une rencontre d’échange avec le vice-président chargé de la pédagogie le 20 mai, une rencontre avec l’imam de la mosquée du CHU, un passage au domicile du premier ministre le 29 juin 2019. Tout cela n’a rien donné d’où l’action de ce lundi 15 juillet.
Ils ont été stoppés net par les étudiants de la Fesci au niveau de l’Insaac. Selon le principal syndicat étudiant, ce problème ne peut être réglé de façon isolée par un groupe d’étudiants, si nombreux soient-ils. Elle voudrait rester le seul capitaine et l’interlocuteur crédible sur le campus. Selon des membres de cette organisation, le congrès électif qui a duré des mois dans ses préparatifs n’avait pas permis de se saisir de ce problème. Elle a maintenant le temps de le faire et a demandé par conséquent aux manifestants de surseoir à leur mouvement. Pour le collectif des non inscrits, la Fesci se fait complice des autorités universitaires en empêchant sa grève. Pour se faire entendre, ces étudiants grévistes ont décidé d’aller manifester à la rue Lepic. La police s’est opposée à leur progression au niveau de la RTI.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

connectionivoirienne

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment