06032020Headline:

Covid-19 : «Les mesures barrières édictées par nos autorités ont un coût qui ne saurait être supporté par les seuls consommateurs» Jean-Baptiste Koffi

Lutte contre la propagation du Covid-19 en Côte d’Ivoire

MESSAGE DU PRESIDENT DE LA COC-CI

Chers ivoiriens,

Chers consommateurs vivants en Côte d’Ivoire,

Comme vous le savez, la pandémie du covid -19 virus est désormais une réalité à l’intérieur de nos frontières.

 Pour faire front et juguler la propagation de cette maladie au sein de la population, des mesures assez contraignantes en termes de liberté d’actions et de mouvements ont été arrêtées par nos autorités.

Parce que le droit à la vie demeure le principal droit de l’Homme, les organisations de consommateurs membres de la COC-CI se sont spontanément, mobilisées à travers diverses actions pour sensibiliser les populations au strict respect des mesures barrières éditées par le gouvernement.

Aujourd’hui, il est heureux de constater que dans l’ensemble, les populations se sont pliées aux mesures d’auto confinement, de couvre-feu, de fermeture de restaurants, bars etc.

En ma qualité de président de la faitière des organisations de consommateurs, je tiens à féliciter les uns et les autres pour leurs sens de la responsabilité et l’engagement des organisations des consommateurs.

J’invite tout le monde à maintenir le cap c’est-à-dire respecter les mesures gouvernementales.

En ces temps difficiles pour tous, mon rôle également est d’interpeller nos autorités sur les attentes légitimes des consommateurs.

Les mesures barrières édictées par nos autorités ont un coût qui ne saurait être supporté par les seuls consommateurs.

En effet, les jours qui se succèdent en ajoutent malheureusement au stress et à l’angoisse des consommateurs qui ne savent plus à quels saints se vouer.

Des milliers de consommateurs ont perdu leurs emplois du fait des mesures en cours. Quand on sait qu’un travailleur nourrit en moyenne dix personnes sous nos tropiques, se sont donc des dizaines de milliers de personnes qui ne pourront plus se nourrir dans les jours à venir.

Les grands facturiers (eau, électricité, téléphonie) sont présentement à la porte des consommateurs avec leurs facteurs. Comment y faire face   avec des revenus réduits et une consommation en hausse du fait du confinement ?

Nous sommes en fin de mois et les bailleurs attendent leurs différents loyers. Comment y faire face sans revenus ?

La fermeture des écoles et le confinement des élèves engendrent une augmentation imprévue du budget familial principalement la nourriture. Où trouver les ressources pour combler le gap ?

Bref, pour ne citer que ces quelques exemples, les consommateurs, il faut le dire tout net sont aux abois.

Si rien n’est fait, le stress, la peur des lendemains incertains risque de faire plus de victime que le COVID-19 dans notre pays.

Le silence des plus hautes autorités sur toutes ces questions est préoccupant.

J’en appelle donc au Président de la République, pour que des mesures compensatoires urgentes soient prises.

Quant à vous chers consommateurs, je vous exhorte en ces temps de communication tous azimuts venant principalement des réseaux sociaux à garder le calme et la sérénité. Vos organisations de consommateurs, interface entre vous et les autorités sont à votre disposition pour vous donner les bonnes informations en cas de besoin.

N’hésitez à nous contacter.

COC-CI

JB KOFFI

Président du

Conseil d’Administration

africanewsquick.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles