05302024Headline:

Ebony 2024 : Gouza de limnodrome rafle les prix du meilleur journaliste et presse numérique et environnementaliste

La soirée des Ebony qui s’est tenue ce samedi 27 avril 2024 à l’hôtel président de Yamoussoukro, a vu la double distinction d’Elvis Gouza de Linfodrome.

Pour sa première participation aux Ebony, prestigieuse soirée de distinction des meilleurs journalistes de Côte d’Ivoire, le confrère Elvis Gouza de Linfodrome a raflié deux prix. Il s’agit du prix du meilleur journaliste de la presse Numérique ivoirienne et du Prix spécial de la meilleure production sur le changement climatique et la transition écologique.

La deuxième citée lui ouvre systématiquement les portes de la COP 2024 qui se déroulera du 11 au 22 novembre 2024 à Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan.

« Je remercie mon Dieu, mes parents, mes employeurs et tous mes collaborateurs sans qui ce prix ne pourrait être une réalité ce soir. Mention spéciale à la direction de Linfodrome qui a cru en moi en me permettant de voyager régulièrement dans le cadre de mes reportages pour Ebony. Hommage appuyé à feu Madame Imane Rayess, ex-PDG de Linfodrome. J’aurais été fier de lui présenter mes deux prix. Mais je sais que depuis là haut, elle est fière que le meilleur journaliste de la presse numérique vienne de Linfodrome. Merci à mes anciens chefs Jonas Baikeh, Irène Bath pour leur soutien », a indiqué Elvis GOUZA, par ailleurs, président du Réseau des Journalistes Ivoiriens contre la Crise Climatique et Environnementale (RJICCE).

Le Super prix de cette édition à été remporté par Aimé Ludovic Ly Goha de Radio CI. Il a reçu un véhicule flambant neuf et une villa. En plus du super prix Ebony, il a également reçu l’Ebony du meilleur journaliste radio, le prix spécial CNPS du meilleur reportage sur le régime social des travailleurs indépendants et le prix sectoriel du meilleur journaliste en économie.

Hormis le prix du meilleur journaliste de Côte d’Ivoire, des prix sectoriels ont été attribués respectivement à Gora Mahi Thomas (Prix sectoriel du meilleur journaliste sportif), du journal La Nouvelle Alliance, Koné Bintou Pékélé (Prix sectoriel Zadi Zaourou du meilleur journaliste culturel, Prix sectoriel Joseph Diomandé du meilleur reportage et Ebony télé), de RTI 2, Faustin Ehouman (Prix sectoriel Jean Pierre Ayé de la meilleure interview et Ebony du meilleur journaliste presse écrite), de Fraternité-Matin et Hamza Diaby (Prix sectoriel Canal + du meilleur présentateur du journal télévisé).

What Next?

Recent Articles