05262024Headline:

Éducation à la santé et à la vie saine des jeunes : Les têtes couronnées ont participé à un atelier de formation

Un atelier de renforcement de capacités des rois et chefs traditionnels sur l’éducation à la santé et à la vie saine (ESVS), a été organisé par l’UNESCO les mardi 16 et le mercredi 17 avril 2024 avril 2024, à l’Hôtel des Parlementaires de Yamoussoukro.

Cet atelier de formation a vu la participation de plusieurs partenaires techniques de l’UNESCO, des autorités administratives de Yamoussoukro et d’autres personnalités, dont Désiré Gnakaby, Spécialiste programme éducation à l’UNESCO et représentant M. Mame Omar Diop, Chef de Bureau et représentant de l’UNESCO en Côte d’Ivoire, la Directrice de cabinet adjointe du Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation et surtout des rois et chefs traditionnels avec à leur tête, Sa Majesté Tanoé Amon Paul Désiré, président de la Chambre nationale des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire (CNRCT).

Au nom de Mame Omar Diop, le Chef Bureau et représentant de l’UNESCO en Côte d’Ivoire, M. Désiré Gnakaby a laissé entendre que cet atelier fait suite à la proclamation solennelle de l’engagement de haut niveau et la restitution des conclusions de la rencontre de Brazzaville à un large éventail de jeunes engagés et que l’UNESCO, en collaboration avec des agences du SNUD (UNICEF et UNFPA), a pris l’initiative d’organiser une série de rencontres avec les institutions de la République.

L’objectif principal de ces rencontres est de pouvoir expliquer l’importance cruciale de cet engagement et de sensibiliser les institutions aux implications concrètes de sa mise en œuvre. Le choix de la Chambre National des Rois et Chefs Traditionnels (CNRCT) n’est pas fortuit. ‘’En effet, nous savons tous qu’en Côte d’Ivoire, les rois et chefs traditionnels jouent un rôle essentiel dans l’élaboration des normes sociétales et ont la capacité d’influencer les attitudes dominantes des communautés à l’égard de l’accès des jeunes aux programmes d’éducation susceptibles de protéger leur santé et leur bien-être’’, a-t-il expliqué.

Cet atelier permettra en premier lieu de renforcer les capacités des rois, chefs traditionnels sur l’Éducation à la santé et à la vie saine afin que ceux-ci s’approprient à la fois l’engagement de l’AOC et in fine obtenir leur adhésion pour la santé et le bien être des adolescents et des jeunes en Côte d’Ivoire
Cet atelier, a-t-il dit, permettra en premier lieu de renforcer les capacités des rois, chefs traditionnels sur l’Éducation à la santé et à la vie saine afin que ceux-ci s’approprient à la fois l’engagement de l’AOC et in fine obtenir leur adhésion pour la santé et le bien être des adolescents et des jeunes en Côte d’Ivoire qui passera par l’élaboration d’un plan d’action pour la sensibilisation des communautés.

Pour sa part, Sa Majesté, Tanoé Amon Paul Désiré, président de la Chambre nationale des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, a fait savoir que cet atelier s’inscrit dans la droite ligne de leurs missions. ‘’Le présent atelier s’inscrit, par conséquent, dans la droite ligne de nos missions et attribution, et nous nous réjouissons de la démarche entreprise par l’Unesco Abidjan qui, au-delà de la formation sur l’éducation à la santé et à la vie saine, est un moment de partage d’expériences et de dialogue intergénérationnel’’.

Il a remercié le représentant du Chef de Bureau UNESCO en Côte d’Ivoire pour avoir associé la Chambre nationale des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire à cette activité. S’adressant à Mme la Directrice de cabinet adjointe de la Ministre de l’éducation et de l’Alphabétisation, il a dit que les importants efforts fournis par le ministère pour la mise en œuvre du programme “L’éducation sauve des vies” sont à saluer. ‘’Nous sommes convaincus que la riche expérience des formateurs, couplée à celle des rois et chefs traditionnels, permettra d’atteindre les objectifs de l’atelier’’ .

What Next?

Recent Articles