01262022Headline:

Enseignement supérieur : 610 assistants, assistants chefs de clinique et attachés de recherche recrutés en 2021

Au total, 610 assistants, assistants chefs de clinique et attachés de recherche ont été recrutés en 2021, a annoncé le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique, Adama Diawara.
Il a donné l’information à l’occasion d’une conférence de presse sur le bilan des activités de son département ministériel, le 13 janvier 2022 à Abidjan.
“Au cours de l’année 2021, nous avons procédé au recrutement de 610 assistants, assistants chefs de clinique et attachés de recherche, dont 210 glissements catégoriels. En 2022, le gouvernement prévoit le recrutement de 660 assistants et attachés de recherche”, a déclaré Adama Diawara.
Sur le plan infrastructurel, le ministre a évoqué au cours des échanges avec la presse, le démarrage du programme d’extension des anciennes universités publiques et de la construction de nouvelles résidences universitaires à Korhogo et Daloa.
Il a également rappelé l’ouverture des cités universitaires de Williamsville, Port-Bouët 1 et 2, ainsi que l’ouverture des restaurants universitaires de Daloa et de Korhogo.
Adama Diawara a salué la mise en place de 5 milliards de FCFA correspondant au Fonds d’établissement du Fonds pour la Science, la Technologie et l’Innovation (FONSTI). Il a marqué sa satisfaction quant à la préservation d’une relative paix sur le campus.
Pour l’année 2022, le ministre a assuré de la mise en œuvre des réformes en cours d’élaboration telles que la réforme du Brevet de Technicien Supérieur (BTS) et la loi sur l’Enseignement supérieur, la Recherche et l’Innovation. Ainsi que le parachèvement de la mise en œuvre du système LMD.
L’achèvement des travaux de la phase 1 et l’inauguration de l’université de San Pedro, pour une capacité d’accueil de 3 000 étudiants constituent l’une des principales priorités du ministère. Tout comme l’ouverture de l’université de Bondoukou en 2022.
Selon Adama Diawara, l’ouverture des cités universitaires d’Abobo 1 et 2, Port-Bouët 3 et Vridi permettront de renforcer les capacités d’accueil des résidences universitaires d’Abidjan. Chose qui fera passer le nombre de lits de 5 000 à 10 000 lits.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles