02052023Headline:

Foncier: 8 moyens de protéger son terrain non approuvé

VENTE DE TERRAIN APPROUVE A BINGERVILLE, BingervilleAcheter un terrain est un projet auquel tout le monde aspire.
Cependant, le coût ”élevé” des terrains nous emmène à privilégier des terrains non approuvés.
De Yopougon, Bingerville, Abobo, Cocody à l’intérieur, il existe plusieurs terrains non approuvés que nous avons achetés ou comptons acheter à moindre coût ou faible coût (150 000 à 1 000 000 FCFA)
Quels sont les risques liés à l’achat des terrains non approuvés ?
Comme vous le savez tous, le mot approbation contient le verbe approuver. C’est à dire ” être d’avis, accepter,…”
Le contre alors c’est la non approbation donc le refus ou du moins la non reconnaissance.
Mais qui doit reconnaître notre terrain afin de ne pas être exposé à des conséquences ? AbidjanTv.net nous donne des points essentiels.

1 – La reconnaissance est d’abord familiale.
Les membres de la famille reconnaisse vous avoir vendu leur parcelle.
Ces derniers vous remette une attestation de propriété foncière ou attestation d’attribution/villageoise.
2 – Ensuite il y a la reconnaissance locale dirigée par le chef du village.
À travers cette reconnaissance, sur présentation de l’attestation d’attribution/villageoise, vous inscrivez votre nom dans le guide du village en payant les frais de cession.
Vu que le terrain n’est pas encore reconnu, vous serez obligé de vous limiter à ce niveau car vous ne pourrez pas faire de mande d’ACD.
Une fois le terrain acquis, la parcelle bien délimitée, avec la présence des bornes, il vous faut passer à la protection physique.
Vous pouvez :
3 – Clôturer votre terrain si vos moyens vous le permettent.
4 – Sinon faire 2 à 3 rangées de briques au niveau des bornes.
5 – Mettre votre terrain en location.
6 – Confier le terrain à des personnes fiables parce souvent les gardiens peuvent se transformer en propriétaire.
7 – Chaque 2 semaines, passer visiter votre terrain
8 – Mettez votre terrain en valeur en construisant malgré le risque qui existe car l’Etat peut prévoir une Zone d’Aménagement Différée qui impacte votre propriété.
Qu’on se mette d’accord, les risques des terrains non approuvés sont réels.
C’est en connaissance de cause que chacun fera son choix.

Melv Sage

Comments

comments

What Next?

Related Articles