04062020Headline:

Gestion des déchets: signature de convention entre l’ANAGED et NESTLE

L’Agence nationale de gestion des déchets (ANAGED) a conclu mardi au cabinet du ministère de l’Assainissement et de la Salubrité, un protocole d’accord visant à œuvrer à la réduction de l’impact environnemental des déchets plastiques en Côte d’Ivoire.

Ce protocole d’accord qui porte sur quatre modèles économiques, a pour objectif de collecter plusieurs tonnes de déchets plastiques pour réduire leur impact sur l’environnement, selon la directrice générale de l’ANAGED, Sarranh Ouattara qui a paraphé le document avec les responsables du Nestlé Côte d’Ivoire, partenaire au projet.

Le premier modèle économique, dénommé “Take back” permettra une collecte de 15 T de déchets plastiques via une application mobile, a expliqué la DG, ajoutant qu’un deuxième modèle, baptisé “Waste collection at the market”, favorisera une collecte de 30 T de ces matières non biodégradables dans des marchés cibles.

Le troisième modèle, appelé “Plastic waste collectors”, qui a pour particularité d’organiser et de professionnaliser la filière de collecte, vise, quant à lui, la collecte de 130 T de déchets plastiques. Le dernier modèle économique, “Recyplast”, permettra de collecter 150 T de déchets plastiques via des box installés dans les quartiers de la commune de Grand-Bassam.

“C’est ensemble que nous inscrirons la Côte d’Ivoire au rang des pays dont les citoyens font de la propreté une priorité quotidienne, une qualité de vie”, a déclaré Sarranh Ouattara avant d’ajouter que sa structure et Nestlé Côte d’Ivoire s’engagent à insuffler une dynamique éco-citoyenne pour impacter des partenaires et recruter d’autres entreprises privées dans la lutte contre l’insalubrité en Côte d’Ivoire.

La ministre Anne Ouloto s’est félicitée de cet engagement des deux partenaires à la préservation du cadre de vie. “Je vous encourage à poursuivre votre démarche qui est inclusive et participative. Nestlé a compris que l’heure n’est plus au discours mais à l’action”, a-t-elle déclaré, rappelant que la mise en œuvre de la politique de salubrité vise à promouvoir l’économie circulaire dans le pays.

Lire sur abidjan.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles