04152024Headline:

LA CONGOLAISE KALALA MITONGA CARLA EXPULSÉE VERS LA RDC, VOICI LES RAISONS

Après avoir proféré des insultes envers les Ivoiriens dans une vidéo devenue virale sur la toile, la Congolaise Kalala Mitonga Carla, âgée de 34 ans, a été expulsée de la Côte d’Ivoire, selon des sources sécuritaires.

La défaite de la RDC face aux Eléphants de Côte d’Ivoire a eu du mal à être digérée par la Congolaise Kalala Mitonga Carla qui s’est offerte une tribune d’expression sur la toile où elle a tenu des « écarts de langage du pays hôte de la CAN 2023 ». Cette attitude a conduit son expulsion du territoire ivoirien par les autorités ivoiriennes.

Ses écarts de langage sur la toile
La jeune Congolaise avait tenu des propos irrévérencieux et outrageants à l’égard de la Côte d’Ivoire et du peuple ivoirien dans une vidéo, en marge de la demi-finale de la Coupe d’Afrique des Nations opposant la Côte d’Ivoire à la République démocratique du Congo (RDC). Cette rencontre a été remportée par Sébastien Haller et ses coéquipiers au coup de sifflet final (1-0).

« Quiconque connaît un Ivoirien et a déjà vécu en Côte d’Ivoire, c’est comme des chi..s, des illettrés. Je travaille ici, je gagne de l’argent ici et je paie mes impôts. Je me fiche de votre Côte d’Ivoire aujourd’hui et demain. Je ne suis pas pour vous et je me fiche des Ivoiriens », avait-elle déclaré.

Après son audition, elle a été mise à bord d’un avion Asky et expulsée vers son pays d’origine, la République démocratique du Congo (RDC)
Ces propos d’une extrême gravité ont suscité une vague d’indignation parmi la population ivoirienne et au sein des autres communautés présentes dans le pays dans le cadre de l’édition 2023 qui se tenait dans le pays. Face aux critiques, elle a tenté de rectifier le tir dans une autre vidéo où elle a présenté des excuses, mais en vain.

La Congolaise Kalala Mitonga refoulée
Selon nos sources, cette jeune Congolaise, sans emploi formel et résidant en Côte d’Ivoire, a été arrêtée en début de semaine. Après son audition, elle a été mise à bord d’un avion Asky et expulsée vers son pays d’origine, la République démocratique du Congo (RDC). Son arrêté d’expulsion avait été signé par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Vagondo Diomandé.

What Next?

Recent Articles