05262024Headline:

Laylatoul-Qadr 2024 : « Il est essentiel de promouvoir la foi et l’unité pour le succès des nations » (Imam Saïd Konaté)

« Foi et unité, clés des nations ». Tel était la thématique centrale de la nuit du destin ou encore Laylatoul-Qadr 2024 organisée par le Conseil supérieur des imams, des mosquées et des affaires islamiques de Côte d’Ivoire (Cosim), dans la nuit du 26 au 27 avril 2024. La grande mosquée de la Riviera-Golf comme à l’accoutumée a été le cadre de cette nuit de grande spiritualité et d’interpellation à travers la thématique susmentionnée. D’ailleurs le thème a été déroulé à travers le pays dans tous les lieux de cultes et de rassemblement des fidèles musulmans. Prières, invocations, dévotion et recherche de la grâce divine ont marqué la nuit du destin qui se situe dans la dernière décade du mois de Ramadan et mieux parmi les jours impairs.

A cette occasion, le conférencier, l’imam Saïd Konaté a souligné qu’il est essentiel de promouvoir la foi et l’unité pour assurer le développement et le succès des nations dans un monde toujours interconnecté.

Selon l’imam Saïd Konaté, chef du département culture et communication au sein du Bureau exécutif national de la Ligue islamique des prédicateurs en Côte d’Ivoire (Lipci), la nuit du Qadr est une opportunité pour les croyants de renforcer leur élévation spirituelle et leurs engagement envers Allah.

L’imam a abordé le thème dans le double contexte de la mosaïque ivoirienne et le palpitant cheminement de la Côte d’Ivoire vers la victoire lors de la Coupe d’Afrique des nations de football (Can 2023).

Aussi a-t-il évoqué l’histoire de la Can 2023 comme un élément de preuve. « La victoire des Eléphants de Côte d’Ivoire a démontré l’importance, l’impact de la foi et l’union sacrée dans la réalisation d’un objectif commun (…) La foi a permis de transcender les différences pour former une seule et même équipe », a-t-il souligné. Et d’ajouter que cette cohésion a montré que l’unité peut être une arme redoutable dans la réalisation d’un objectif commun.

Pour l’Imam, il est indéniable que le soutien du peuple dans la foi et la cohésion, la fraternité a procuré une force supplémentaire aux joueurs qui se sont sentis portés par leur peuple. L’unité du peuple, dira-t-il, peut être une source de motivation et de force pour accomplir les grandes choses. A cela s’est ajouté un engagement de tous les leaders politiques du pays au-delà des clivages idéologiques. « Ils ont fait preuve de patriotisme face à un intérêt commun en apportant leur soutien et leur encouragement à l’équipe nationale », a fait remarquer l’Imam Saïd Konaté.

La foi qu’elle soit religieuse ou non représente une force motrice puissant qui peut fédérer les individus au sein d’une nation. La foi, a-t-il insisté, implique la reconnaissance de la diversité. « Lorsqu’un citoyen partage une vision et des principes porteurs cela crée une cohésion sociale et renforce le sentiment d’appartenance à une nation», a-t-il soutennu.

Selon le religieux, l’unité et l’union constituent une composante clé du succès d’une nation dans un monde globalisé où la vérité économique actuelle exige une coopération nationale et internationale renforcé pour faire face aux défis communs, des changements climatiques, des conflits régionaux ou des famines. Et de faire remarquer que les nations qui se mobilisent pour un même objectif et qui mènent des politiques concertées ont « certainement une voix plus concluante sur la scène internationale. »

Mais avant, l’imam, à la lumière des versets du Coran, a invité les fidèles à apprécier les nobles valeurs de l’unité et de la fraternité enseignées en Côte d’Ivoire se référant à la Sourate 3 Verset 103, Al Imran. Qui exhorté les croyants à cultiver l’union et à préserver l’entente entre eux. « Restez tous fermement attachés à la religion d’Allah sans jamais vous diviser. Souvenez-vous des faveurs d’Allah envers vous lorsque, ennemis les uns des autres avant l’islam, Il a uni vos cœurs si bien que, par Sa grâce, vous êtes devenus frères. Vous étiez alors au bord du gouffre de l’Enfer dont Il vous a sauvés. C’est ainsi qu’Allah vous expose clairement Ses enseignements afin que vous suiviez le droit chemin ».

Selon le conférencier, l’on comprend dès lors comment il est essentiel de demeurer uni et solidaire pour le bien-être collectif et pour l’accomplissement de « notre foi ». Quant à la Sourate 49 verset 13, qu’il a évoqué, cette prescription met en exergue la diversité des hommes et et précise que Dieu l’a fait dans un dessein bien précis. Ce verset, dira l’Imam Saïd Konaté met en lumière l’interaction entre les peuples, la compréhension et le respect mutuel. Et rappel que la grandeur d’un individu ne se mesure pas à travers sa richesse matérielle ni son statut mais bien par sa piété et sa droiture morale. « Ô hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès de Dieu, est le plus pieux. Dieu est certes Omniscient et Grand- Connaisseur », Sourate 49 verset 13.

Rappelons que Laylatoul-Qadr marque l’achèvement de la révélation du Coran au Prophète Mohammed (Psl). C’est la nuit la plus sainte de l’année révèle le livre saint de l’Islam et ce, à travers la Sourate 97, intitulé Al-Qadr. « Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. Nous l’avons fait descendre dans la nuit de Qadr, et qui te fera savoir ce qu’est la nuit de Qadr ? La nuit de la destinée vaut mieux que mille mois. Les anges et l’Esprit descendent avec la permission de leur Seigneur avec des ordres pour toute chose. Paix elle est jusqu’au lever de l’aube », Sourate 97, Al-Qadr.

25e dans l’ordre chronologique, la sourate 97 est composée de cinq versets. Elle décrit cette nuit valant « plus de mille mois. »

Pendant cette nuit, les croyants doivent prier et invoquer Allah. « Celui qui prie toute la nuit d’Al-Qadr par foi et piété, Dieu pardonnera ses péchés précédents », rapportent Bukhari et Mouslin deux exégètes de l’islam.

Plusieurs personnalités parmi lesquelles des ministres, les membres du cabinet présidentiel, les Chefs de missions diplomlmatique accrédités en Côte d’Ivoire ont pris part à cette célébration aux côtés du Vice-président Tiémoko Meyliet qui représentait, le Président de la République Alassane Ouattara.

 

What Next?

Recent Articles