04042020Headline:

Maca: Coulibaly Kassoum alias “la machine”, un dealer officiel déclare la guerre aux gendarmes..

L’individu, un ancien mécanicien de la commune de KOUMASSI, devenu surveillant pénitentiaire au titre de sa récompense pour avoir combattu dans les rangs des rebelles lors de la crise post- électorale, fait actuellement la pluie et le beau temps à la MACA.

Depuis que l’ancien régisseur AMONKOU a été chassé pour avoir exigé le respect des règles de l’art dans la gestion des prisonniers Pro-SORO, les prisonniers, y compris même les surveillants vivent l’enfer à cause d’un inculte.

Il proclame partout qu’il est le protégé du Directeur de l’administration pénitentiaire et du ministre. À la MCA, Coulibaly “LA MACHINE” ne se trouve que sous les ordres de lui-même.

Le pauvre ancien-nouveau régisseur, KONÉ Kleban connaît l’homme. Il se raconte qu’il l’avait déjà menacé avec son pistolet, et que ledit régisseur l’avait fait muter à titre disciplinaire à la prison d’Odienné.

Mais, cette décision aurait été annulée
aussitôt par on ne sait trop qui. Et revoilà sieur LA MACHINE dans son royaume de la MACA.

Il semble qu’il mène la vie très dure aux prisonniers politiques, et ne s’en cache pas du tout. Ils considèrent ces hauts cadres détenus, et logés pour la plupart dans le bâtiment assimilés pour des Pro-Gbagbo qu’il va stresser au maximum.

Ainsi de façon ciblée, il fait irruption dans leurs cellules et ramasse leurs portables avec lesquels ils communiquent avec leurs avocats et leurs familles pour gérer notamment la question de leur approvisionnement en aliments.

À l’occasion d’une de ses hystéries, LA MACHINE aurait publiquement lancé que pendant la crise, “il a tué lui seul plus de 50 Pro-Gbagbo, et il n’y a rien eu”. Tout le monde, y compris les autres surveillants pénitentiaires, le redoutent.

À ses passages, ses supérieurs se mettent au garde à vous s’ils ne veulent pas qu’ils les fassent affecter en pleine année scolaire.

Il semble même qu’il vient de faire affecter plus de 35 surveillants pénitentiaires de la MACA parce que ceux-ci ne veulent pas se soumettre à lui.

Il ne se présente jamais au Rassemblement du drapeau chaque lundi à l’instar des autres surveillants. Le Régisseur n’a aucune consigne à lui donner.

Le comble, LA MACHINE vient de déclarer
la guerre aux gendarmes stationnés à la MACA.

En effet, estimant que 2 de ces gendarmes auraient violé les consignes de leur chef, La MACHINE a appelé directement le sommet du ministère de la Justice pour les dénoncer.

Le ministre de la défense immédiatement saisi, le général APALO, Commandant supérieur de la gendarmerie a débarqué nuitamment, le vendredi 21 février 2020 à la MACA. Il a immédiatement fait “attacher” les 2 gendarmes, semble-t-il, admis à une radiation.

Quant aux resserres qui avaient été fermés pour empêcher les vendeurs de drogue de s’en servir, il a tout ouvert depuis son retour. D’ailleurs, la drogue se vend dorénavant à la criée depuis le retour de LA MACHINE.

Il traumatise nos parents des Assimilés alors qu’un habitant de ces assimilés, un grand dealer ybo appelé “Dent en or” lui, se prélasse avec son téléphone aux yeux de tout le monde. Il semble qu’il contrôle financièrement ” LA MACHINE et plusieurs surveillants”.

Eh oui, la guerre a vraiment fait reculer ce pays.
On espère que les gendarmes eux recadreront ce mécanicien doublé de criminel qui est en mission commandée à la MACA.

OBSERVATEUR DEMOCRATIQUE DE LA COTE D’IVOIRE (ODECI)

Comments

comments

What Next?

Recent Articles