10162021Headline:

Mamadou Touré : « Jamais la Fonction publique ne sera une solution à l’emploi des jeunes »

Moins qu’une pénurie d’emplois, le chômage en général en Côte d’Ivoire est aussi un manque d’expérience et de qualification professionnelle. En vue de trouver des solutions à la problématique liée au chômage et au manque de qualification professionnelle, le ministère de la Promotion de la jeunesse, de l’insertion professionnelle et du Service Civique à travers l’Agence Emploi Jeunes (AEJ) a initié des sessions de formations Complémentaires Qualifiantes (FCQ) d’une durée comprise entre trois (3) et six (6) mois.

Objectif, améliorer leur employabilité, compenser leur différentiel de productivité et les rendre plus attractifs sur le marché de l’emploi. A cet effet, le Jeudi 16 Septembre 2021, Mamadou Touré, Ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service Civique a procédé à la remise d’attestation à 101 jeunes formés en Marketing, Management et Gestion Commerciale. La cérémonie s’est déroulée à la Chambre de commerce et d’industrie d’Abidjan, sise au Plateau.

A cette cérémonie, le ministre Mamadou Touré, remettant leurs parchemins, a exhorté les jeunes à saisir les opportunités d’employabilité offertes par le gouvernement. « Beaucoup de jeunes considèrent la Fonction publique comme la voie du salut. Être fonctionnaire, c’est bien, mais l’État n’a pas la possibilité de prendre tous les jeunes à la Fonction publique. La Côte d’Ivoire a une population de 26 millions d’habitants, dont 14 millions représentent la population active, avec seulement 250. 000 fonctionnaires. Jamais la Fonction publique ne sera une solution à la question de l’emploi des jeunes » a-t-il martelé.

Et d’ajouter pour dire, « Je souhaite que vous contribuez au dynamisme du secteur privé, qui représente près de 800. 000 travailleurs. Le gouvernement se bat pour créer des opportunités… Vous devez vous battre, vous jeunes, pour saisir les opportunités ».

Il a en outre rassuré les bénéficiaires, qu’ils disposent désormais d’atouts solides pour se faire valoir et apporter une valeur ajoutée aux différentes entreprises qui solliciteront leurs compétences. Madame Linda Aphing Kouassi, responsable du Cabinet de formation KAIZENE, quant à elle, a appelé les bénéficiaires au changement d’état d’esprit avant de leur souhaiter bon courage pour leur carrière.

Nouveau Réveil

Comments

comments

What Next?

Recent Articles