05262024Headline:

Nigeria: profitant d’une forte pluie, une centaine de détenus s’évadent de prison

Au Nigéria, pas moins de 120 détenus se sont échappés d’une prison après qu’une pluie torrentielle a détruit la clôture de l’établissement, ont annoncé jeudi 25 avril les autorités.

Les pluies torrentielles qui se sont abattues pendant des heures mercredi ont provoqué des dégâts considérables au centre de détention de la ville de Suleja, près d’Abuja, la capitale du Nigeria. Selon le porte-parole des prisons nigérianes, ces intempéries ont entraîné la destruction de bâtiments et de la clôture de protection, conduisant à l’évasion de 120 détenus de l’établissement.

Le porte-parole du commandement du territoire de la capitale fédérale du service correctionnel nigérian a rapporté que les fortes pluies ont causé des dommages sévères à l’infrastructure de la prison, notamment en créant une brèche dans la clôture périphérique par laquelle les détenus ont pu s’échapper. Bien que le personnel pénitentiaire et d’autres agents de sécurité aient réussi à rattraper 10 évadés, les autres sont toujours en fuite.

Dans la suite du communiqué, Adamu Duza a affirmé que le service correctionnel avait immédiatement déclenché ses protocoles de reprise en collaboration avec d’autres agences de sécurité pour retrouver les autres détenus en fuite.

En outre, il a reconnu le délabrement des prisons nigérianes datant de « l’ère coloniale » qui « sont vieilles et faibles », et affirmé que les autorités pénitentiaires s’efforçaient de remplacer « toutes les installations vieillissantes » par des « installations modernes ».

Pour rappel, les évasions sont malheureusement fréquentes dans les établissements pénitentiaires surpeuplés du Nigeria, où des gangs criminels ou des groupes djihadistes parviennent parfois à s’introduire pour libérer leurs complices.

What Next?

Recent Articles