05302024Headline:

Promotion de l’égalité homme et femme en entreprise: La Chaire Unesco et le Réseau ivoirien des ressources humaines s’unissent

« Selon le classement Sikafinance des 20 plus grands employeurs en Côte d’Ivoire, 18 sont des entreprises privées. Ce qui veut dire que la majorité de nos cibles sont du secteur privé ».

Cette remarque partagée par la Titulaire de la Chaire Unesco « Eau, Femmes et Pouvoir de décision » (Cuefpod), Conseillère genre du Premier ministre, Euphrasie Kouassi Yao, est assez illustrative pour mettre à contribution les entreprises privées dans le vaste chantier d’égalité entre les hommes et les femmes qu’elle mène depuis plusieurs années.

Le 4 avril 2024, la Cuefpod qu’elle dirige et le Réseau ivoirien des gestionnaires des ressources humaines (Righ) ont signé une convention de partenariat au siège de la Chaire Unesco, à Cocody. L’objectif, dit-elle, est de renforcer et mutualiser leurs intelligences, leurs ressources et leurs forces pour que chaque homme et femme voient leurs capacités valorisées et contribuer pleinement aux objectifs du Pnd 2021-2025.

Mieux, Euphrasie Kouassi Yao et Souleymane Soro, président du Righ, entendent, selon l’ancienne ministre, « informer chaque entreprise sur les dispositions légales relatives à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes, mais également former les dirigeants et le personnel de toutes les entreprises de Côte d’Ivoire sur l’approche genre et performance des entreprises ».

Pour elle, parce que la stratégie genre s’appuie sur le changement de mentalité, de comportement et même la manière de travailler, la Cuefpod « proposera des plaidoyers de haut niveau, des formations à la carte, des séminaires, et même l’expertise et la spécialisation en genre dans tous les domaines ». Ceci dans l’optique de créer et favoriser un environnement propice à l’épanouissement des entreprises et surtout leur rentabilité.

Pour sa part, Souleymane Soro, directeur des ressources humaines du groupe Cémoi et président du Righ, dit fonder beaucoup d’espoirs et ambitions en ce nouveau partenariat parce que l’approche genre s’impose à eux, en tant qu’employeurs pour la rentabilité de leurs entreprises.

« Nous sommes dans un environnement qui évolue et nous devons prendre en compte tous les aspects, notamment la question de genre pour renforcer la productivité et la performance de nos entreprises », précise-t-il.

Souleymane Soro pense que c’est un pan de la vision de son réseau qui vient d’être pris en compte, donc il fera avec son équipe, le nécessaire pour une application effective.

What Next?

Recent Articles