07202024Headline:

Réseau ivoirien des spécialistes de l’orientation : Amani Olivier Yao réélu président

Les membres du Réseau ivoirien des spécialistes de l’orientation (Riso) ont renouvelé leur confiance au président Amani Olivier Yao, en le réélisant à la tête de leur structure pour un mandat de trois ans. C’était au cours d’une assemblée générale élective le samedi 29 juin 2024, dans l’amphithéâtre de l’Ecole supérieure africaine des Tic (Esatic) à Abidjan-Treichville.

Candidat unique, Amani Olivier Yao a naturellement été reconduit dans ses fonctions de président du Riso. En outre, Dje Parfaite et Béda Hyacinthe ont été élus commissaires aux comptes et ce, après le toilettage des textes et le bilan financier.

A l’issue de sa réélection, le président du Riso, Amani Olivier Yao, a remercié ses pairs pour cette reconduction, gage de la confiance placée en sa personne. Il a promis de toujours œuvrer pour le rayonnement du réseau. Puis de rappeler que le Riso est une plateforme de spécialiste qui se veut être un cadre d’échanges professionnels et technico-scientifiques à l’exclusion de tout engagement politique, religieux ou syndical. A ce titre, le Riso a pour objectif entre autres de contribuer à l’amélioration de la qualité des pratiques de l’orientation dans le système éducation-formation ; de promouvoir les métiers et les activités liés à l’orientation scolaire et professionnelle en Côte d’Ivoire, ainsi que de définir et promouvoir les règles d’éthique propre à la profession afin d’en assurer sa protection.

Le directeur de l’orientation, des bourses et de la mobilité (Dobm), Bendé Kouadio Saint-Claire, qui, à l’occasion, représentait le ministre de l’Enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’apprentissage, N’guessan Koffi, parrain de la cérémonie, a félicité Amani Olivier Yao pour sa réélection à la tête du réseau.

Il a indiqué que la politique du ministre N’guessan Koffi repose sur deux programmes à savoir l’académie des talents et l’école de la deuxième chance. « Le déploiement de ces deux programmes ne peut se faire qu’avec des inspecteurs de l’orientation bien outillés, bien formés pour accompagner les élèves et étudiants en vue de leur insertion socio-professionnelle de qualité », a déclaré M. Bendé Kouadio, soulignant que le ministre compte sur les inspecteurs de l’orientation et qu’ils peuvent en retour compter sur le ministre.

« Nous devons travailler ensemble, tirer parti des nouvelles technologies et impliquer toutes les parties prenantes pour créer un système d’orientation efficace et inclusif », a-t-il conseillé. Pour lui, l’orientation scolaire et professionnelle en Côte d’Ivoire est à un tournant décisif. Car le gouvernement, les acteurs éducatifs et la société civile ont de grandes attentes. C’est pourquoi il les invite à fournir des conseils de qualité, pertinents et accessibles à tous les étudiants.

Il faut noter qu’au cours de cette rencontre, un hommage a été rendu aux pionniers de l’orientation scolaire et professionnelle en Côte d’Ivoire dont le professeur Aska Kouadio,

 

What Next?

Recent Articles