05262024Headline:

Rupture collective du jeûne à Abobo : Kandia Camara reconnaissante aux épouses des ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire

L’Association des épouses des ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire a organisé le dimanche 7 avril 2024, une rupture collective du jeûne à la Grande mosquée Salam Banco 2 communément appelée mosquée Siaka Koné, dans la commune d’Abobo.

Ce fut un moment de convivialité et de partage. En effet, elles ont offert 10 tonnes de riz, 10 tonnes de sucre et plusieurs autres denrées alimentaires à la communauté musulmane ainsi que la somme de 5 millions de Fcfa aux imams, pour ces derniers jours du jeûne.

Le maire Kandia Camara, marraine de la cérémonie a, au nom du conseil municipal exprimé sa reconnaissance aux épouses des ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire pour leur geste de haute portée sociale et plein d’humanisme. C’est pourquoi elle remercie les ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques accrédités en Côte d’Ivoire avec à leur tête l’ambassadeur de France, Sem Jean Christophe Belliard pour avoir accepté que leurs épouses posent cet acte.

« C’est dire que nous les populations d’Abobo, nous ne sommes pas seules. Non seulement nous avons le Président de la République Alassane Ouattara avec nous, nous avons le gouvernement et toute la communauté internationale à travers les épouses des ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire », s’est félicitée Kandia Camara. Pour le maire, la commune d’Abobo attire désormais, elle rassure. « Les Ivoiriens et les non Ivoiriens aiment Abobo et nous nous en félicitons », a déclaré l’édile.

Le maire de la commune d’Abobo, a invité tous les guides religieux à prier davantage afin que Dieu renforce la cohésion sociale, le vivre ensemble et raffermisse les liens entre les populations et surtout que la Côte d’Ivoire demeure un havre de paix sous le leadership du Chef de l’Etat Alassane Ouattara.

Pour la présidente des épouses des ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire, Suad Belliard, le choix de la commune d’Abobo n’est pas fortuit. « Nous estimons que c’est la plus peuplée et nous voulons également soutenir la présidente du Sénat qui est par ailleurs le maire d’Abobo », a-t-elle justifié.

« Nous sommes fiers et heureux de vivre ce moment en Côte d’Ivoire, pays qui nous appris à aimer et à connaître ». Elle a également exprimé sa joie de voir que le développement s’accélère à Abobo jour après jour dans la paix et la sérénité.

L’imam principal de la grande mosquée Salam Banco2, El hadj Mory Moussa Camara a exprimé sa gratitude au maire Kandia Camara et aux initiatrices pour le choix de sa mosquée. « Convier la communauté à la rupture du jeûne fait corps avec les vertus islamiques. Le ramadan est certes un mois de pénitence mais c’est également un mois de partage », a souligné le guide religieux, indiquant que chaque premier dimanche du mois, « pour monter que nous sommes de cœur avec les autorités, des équipes coraniques sont organisées non seulement pour le pays, pour ses dirigeants mais également pour les uns et les autres ».

En effet, dit-il, ces équipes prient pour que la Côte d’Ivoire connaisse la prospérité, la paix durable et le vivre ensemble.

A noter qu’à cette rupture collective du jeûne, Mme Haïdara Mina, consule honoraire de Côte d’Ivoire au Maroc a remis 1000 Corans à la communauté musulmane d’Abobo.

What Next?

Recent Articles