07202024Headline:

Sensibilisation à Adjamé et Yopougon : Lutte contre la consommation de viande de brousse et le trafic d’animaux protégés

Les marchés d’Adjamé et de Yopougon ont été le théâtre, le 4 juillet 2024, d’une intense campagne de sensibilisation. Cette journée, menée par le Capitaine Mondon Cédric, visait à informer les vendeurs de viande de brousse, les restaurateurs et les consommateurs sur les impacts négatifs de leurs pratiques.

Une équipe multisectorielle composée d’agents de la Direction de la Faune et des Ressources Cynégétiques (DFRC), de l’Unité de Lutte contre la Criminalité Transnationale organisée (UCT), de la Direction de la Police Forestière et de l’Eau (DPFE) et du Cantonnement des Eaux et Forêts d’Abidjan a entrepris cette mission. Leur objectif était de sensibiliser le public aux conséquences écologiques et sanitaires de la consommation de viande de brousse et aux sanctions légales encourues.

Il a été clairement expliqué que ces activités sont interdites par la législation et la réglementation en vigueur.

De plus, des réseaux de trafic exploitent ces circuits pour se procurer et commercialiser illégalement des objets d’art, des accessoires de mode tels que des sacs à main, bijoux, chaussures et ceintures fabriqués à partir de peaux, ivoire, écailles, dents, et queues d’espèces intégralement protégées. Ces activités impliquent les vendeurs dans le trafic international et le blanchiment d’argent.

Les échanges entre les agents et les commerçants ont permis de faire comprendre les raisons et l’importance de cette campagne. Cependant, les vendeurs ont exprimé leurs préoccupations concernant l’absence d’alternatives économiques. En réponse, ils ont été rassurés par la prochaine réouverture de la chasse et la possibilité de se fournir auprès d’éleveurs agréés d’aulacodes et autres espèces fauniques.

Cette campagne de sensibilisation a pour objectifs principaux de stopper l’érosion de la faune, de prévenir la disparition des espèces, de réduire l’exposition de la population à des maladies émergentes telles que l’EBOLA et les COVID, et de préparer le public à l’application stricte des lois environnementales.

Il faut signaler que cette journée de sensibilisation à Adjamé et Yopougon marque un pas important vers la protection de la faune et la lutte contre les pratiques illégales liées à la viande de brousse. La coopération entre les différentes parties prenantes et la prise de conscience du public sont essentielles pour assurer le succès de cette initiative.

 

What Next?

Recent Articles