05072021Headline:

Treichville: ”ce jeune qui me coiffe n’a jamais su mon identité” a confié Vincent Toh Bi

L’ancien préfet d’Abidjan, monsieur Vincent Toh Bi chez son coiffeur dans les rues de Treichville, l’image suscite de forts débats ce jour.

Vincent Toh Bi, né le 17 novembre 1969, a été de août 2018 à août 2020 préfet de la ville d’Abidjan. Il a démissionné officiellement de ses fonctions le 28 août 2020. Avant sa démission, l’ancien préfet d’Abidjan était connu pour sa simplicité et sa sagesse, des caractères qu’il a tout de même gardé après sa démission.

Au cours de ses fonctions de préfet, Vincent Toh Bi avait pour habitude de se coiffer chez son coiffeur préféré siégeant dans la commune de Treichville. Aujourd’hui, même après sa démission, Vincent Toh Bi ne manque pas de se rendre chez son coiffeur favoris dont le tarif s’élève à 500 Fcfa.

D’autres verront ce geste de l’ancien préfet d’Abidjan comme un geste de “rienneux”, mais pour ce dernier, ce geste est juste un caractère d’humilité propre à lui.

« On sait d’où on vient et on sait aussi où nos mains ne peuvent pas arriver. Je me faisais coiffer ici depuis que j’étais Directeur de Cabinet, puis Préfet. » a confié Vincent Toh Bi sur sa page officielle Facebook.

Poursuivant, il profite pour ajouter « ce jeune qui me coiffe n’a jamais su mon identité réelle. Il le saura peut-être aujourd’hui. Il est Étudiant. Il coiffe par ses temps perdus pour se faire de l’argent et soutenir ses cours. Et puis d’ailleurs, quand je me mets devant les caméras de télévision, qui sait que ma coiffure a coûté 500 Frs dans une rue de Treichville ? »

Les mots de l’ancien préfet ont vivement été appréciés par plusieurs internautes qui ont conclu qu’il ne faut jamais oublier ces origines quelque soit sa position.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles