06282022Headline:

Tunisie: à Gabès, l’inquiétude monte après le naufrage du cargo Xelo

Malgré le discours rassurant des autorités sur l’absence de fuite de gazole depuis le naufrage du bateau Xelo au large du golfe de Gabès samedi, la société civile et les pêcheurs s’inquiètent. Le navire transportait 750 tonnes de gazole, toute fuite pourrait être fatale pour la biodiversité marine, déjà très polluée dans la région.

Sur la plage de Ghannouch à quelques mètres de l’entreprise appelée le groupe chimique, les pêcheurs regardent l’horizon. On peut voir au loin les bateaux militaires qui entourent l’épave immergée du navire Xelo. Il a coulé sur deux jours avec sa cargaison : 750 tonnes de gazole qui doit aujourd’hui être extrait avec précaution pour éviter une catastrophe environnementale.

Lahib, pêcheur, il redoute le pire. « Si jamais il y a une fuite, moi il ne me reste plus qu’à prendre mes filets et brûler mon bateau et devenir un mendiant. C’est notre mer et si elle est encore polluée, nous ne vivrons plus d’elle. La mer de Gabès est déjà très polluée donc ce genre de catastrophe serait terrible. »

Une mer déjà polluée par les rejets de phosphogypse, produit dangereux pour la biodiversité, dont près de 4 millions de tonnes sont déversées par an dans la mer. Kheyreddine Debaya dénonce ce problème depuis des années avec le mouvement Stop pollution. « Peut-être que cet incident avec le cargo va faire prendre conscience aux gens de l’ampleur de la catastrophe environnementale à Gabès. Nous avons dix fois plus de toxicité dans les quantité de phosphogypse qui se déversent chaque jour dans la mer. Donc nous espérons que cela va un peu réveiller les gens par rapport à l’environnement. »

Les autorités tunisiennes ont disposé des barrages flottants autour du Xelo pour anticiper une éventuelle fuite mais elles attendent encore de meilleures conditions météorologiques pour pouvoir extraire le gazole.C

Comments

comments

What Next?

Recent Articles