05202024Headline:

2,7 millions d’abonnés à beIN Sports à l’issue de la Coupe du monde 2022

Boostée par la diffusion de l’intégralité de la Coupe du monde 2022, la chaîne payante beIN Sports France a retrouvé un nombre d’abonnés important… qu’il lui faudra tenter de maintenir avec son offre de saison.

beIN Sports France reprend des couleurs. C’est souvent le cas avec ses diffusions de Coupe du monde en intégralité (TF1 ne propose que 28 affiches en clair). En 2014, la chaîne payante avait profité de l’événement pour franchir la barre des 2 millions d’abonnés et en 2018 pour communiquer sur celle des 4 millions. Selon nos informations, avant cette Coupe du monde au Qatar, elle en comptait 2,2 millions et atteindrait en cette fin de compétition 2,7 millions de fidèles, soit un recrutement de 500 000 personnes grâce au Mondial. Ce serait un peu plus qu’en 2018, où beIN aurait recruté 400 000 abonnés lors de l’édition jouée en Russie.

Pour l’instant, beIN Sports n’a dévoilé que ses meilleures audiences du Mondial 2022, notamment la plus puissante du quart de finale Brésil-Croatie (1,3 million en moyenne et un pic à 2 millions), sans communiquer donc son nombre d’abonnés. Avant la compétition, sa direction avait indiqué qu’elle n’avait plus la main dessus depuis son accord de distribution exclusive avec Canal +. Depuis 2020 et jusqu’en 2025, c’est en effet le groupe dirigé par Maxime Saada qui commercialise beIN Sports, dans ses offres et auprès des autres opérateurs (Orange, SFR, Free, Bouygues…). Pour cela, Canal+ règle environ 250 millions d’euros à l’antenne française de beIN Media Group (présidé par Nasser al-Khelaïfi), permettant depuis à la chaîne franco-qatarienne d’afficher enfin une petite rentabilité.

Des fluctuations historiquement importantes
Après avoir perdu des abonnés avec la fin de la diffusion des affiches de Ligue des champions en 2018 (depuis la saison dernière elle diffuse de nouveau la majorité sans les deux meilleurs matches) et la fin de la Ligue 1 en 2020, beIN Sports va maintenant tenter de conserver les nouveaux-venus du Mondial avec le reste de son catalogue : NBA, Mondial de handball masculin, Betclic Elite, Liqui Moly Starligue, Liga, Serie A, Bundesliga et désormais la Coupe de France de football. En effet, sa formule d’abonnement sans engagement, instaurée depuis son lancement en 2012, crée des fluctuations souvent importantes en fonction des périodes et des compétitions proposées. Un défi de taille donc…

Contacté, le groupe Canal+, gestionnaire exclusif de la distribution de beIN Sports, n’a pas souhaité commenter nos informations.

 

What Next?

Recent Articles