04222024Headline:

Afrobasket 2025 : Abidjan, bientôt capitale du basket féminin

C’est décidé depuis la première réunion du Conseil central de Fiba Afrique, pour le cycle 2023-2027, tenue il y a quelques jours à Abidjan. La Côte d’Ivoire va organiser le 29e championnat d’Afrique des nations de basket-ball (Afrobasket féminin 2025). Le tournoi qui mobilise les douze meilleures nations du continent se tiendra au mois de juillet.

En attendant la publication des dates officielles, tous les délégués du continent, selon Fiba Afrique, ont été informés que les qualifications pour l’Afrobasket féminin 2025 s’étendront sur trois périodes de qualification, de juillet 2024 à février 2025.

Après la Coupe du monde de taekwondo (2012), l’Afrobasket masculin en 2013, les 8es Jeux de la Francophonie Abidjan 2017 et la Can 2023, le projet de l’Afrobasket 2025 voulu par le président Moussa Diarra cadre bien avec la politique du Président Alassane Ouattara. Celle de faire de la Côte d’Ivoire la terre des grands événements politique, sportif, culturel, etc.

Ce sera la troisième fois, après 1985 et 2013 que le pays va accueillir la crème de la balle au panier continentale. En 1985, c’est à domicile que la Côte d’Ivoire a accroché sa deuxième étoile, dans un palais des Sports de Treichville fou de joie contre l’Angola (98-86).

En 2013, le pays a organisé pour la deuxième fois sur son sol la phase finale de l’Afrobasket masculin. Le président Touré Boubakari, alors à la tête de la Fédération ivoirienne de basket-ball (Fibb), voulait tellement faire rayonner le pays. Mais l’équipe ivoirienne, finalement, est tombée au pied du podium avec une quatrième place, plutôt honorable.

Cette fois-ci, il s’agit du gotha féminin qui est annoncé en Côte d’Ivoire. Ce sera une belle lucarne pour les Dames qui, jusque-là, n’ont pas goûté aux joies d’un titre africain de refaire ce retard. En tout cas, l’Afrobasket 2025 devrait ouvrir la voie au développement du basket-ball féminin dans le pays.

Ce sera l’occasion pour la Fibb de réunir sur un même parquet les différents talents comme Irène Bognini, Kariata Diaby, Djefarima Diawara et autres pour créer quelque chose de fort pour le pays. Elles auront l’opportunité de se connecter, elles aussi, avec leurs supporters et de viser une place de choix parmi les meilleures équipes de la compétition.

What Next?

Recent Articles