02282020Headline:

APRES la défaite des Elephants, le capitaine Yaya Touré se confie:

Yaya et Drogba

Yaya Touré (Capitaine des Elpéhants): «C’est la première fois que je perds à Abidjan»

Quelle analyse faites-vous de la rencontre?

Nous avons manqué un peu de chance aujourd’hui. Tout a tourné contre nous. En première mi-temps, nous prenons trois buts, en seconde (à la reprise), nous prenons un carton rouge. Ce n’était donc pas évident, avec la pression que nous avions. Le plus important aujourd’hui pour nous, c’est la qualification. Ce sera plus dur qu’habituellement, mais nous savons qu’il faudra travailler dur. Il nous reste encore deux matches, et le plus important, c’est la qualification.

Vous perdez dans les ultimes instants de la rencontre. Qu’est-ce que cela vous fait ?

Il y a toujours un goût amer à la fin. Perdre dans les deux dernières minutes après avoir fait le plus dur, c’est-à-dire revenir au score, c’est très difficile. C’est la première fois que je perds à Abidjan durant tout le temps que j’ai passé en sélection. Mais le plus important aujourd’hui, c’est de rester positif. Nous avons un nouveau chantier, il y a beaucoup de jeunes et mon boulot consiste à les encadrer, car jouer au stade Houphouët-Boigny n’est pas facile. Il reste encore deux matches et rien n’est encore perdu.

Quel est le match le plus important pour vous, le Cameroun ou la Sierra-Leone ?

Les deux matches sont importants pour nous. Nous sommes obligés de les gagner car nous nous sommes mis dans une situation défavorable. C’est cela le football, et c’est pourquoi nous l’aimons. Les Congolais sont arrivés ici avec des inquiétudes, mais en fin de compte, ils ont pris le dessus.
On a vu un Yaya Touré beaucoup plus prédisposé aujourd’hui, qu’est-ce-que cela vous fait de perdre en fin de partie?
Cela fait toujours mal parce que perdre en Côte d’Ivoire n’a jamais été mon cas. On peut certes s’énerver mais mon rôle est de donner l’exemple aux jeunes. Il y a beaucoup de jeunes qui me regardent et je dois beaucoup faire attention à mes faits et gestes. Je dois avoir un comportement exemplaire même si ce n’est pas évident. Car je n’aime pas perdre. C’est vrai que je perds beaucoup, mais perdre après avoir fait le plus difficile, ce n’est pas plaisant. Rien n’est encore fini.

On vous a beaucoup vu discuter avec votre coach, Hervé Renard. Quelles sont les consignes qu’il vous donnait ?

Il faut rester solide, continuer de travailler car jouer à 10 était encore plus difficile. Dans le football, on peut toujours espérer parce que c’est une science inexacte. Nous allons faire le maximum pour ces deux matches restants.
Le mauvais état de la pelouse n’a-t-il pas constitué un handicap pour vous ?
On ne joue pas sur du billard, c’est vrai. Mais ça été pareil pour l’adversaire. Il faut s’adapter car cela fait plusieurs années que nous évoluons sur ce stade-là. L’objectif aujourd’hui, c’est la qualification et chercher à faire mieux lors des grands rendez-vous. Si nous ne nous qualifions pas, ce sera une première depuis de longues années. Il faut toujours rester positif et nous remercions les supporteurs qui nous ont soutenus.

Que pensez-vous du carton rouge de Franck Kessié ?

C’est une situation qui est arrivée. Ça fait partie du jeu, même moi j’ai déjà pris un carton rouge. Sinon, il a fait un super match même si au Félicia ça n’a pas été facile. Le plus important, c’est de garder le moral et nous en avons parlé longuement dans les vestiaires.

Propos recueillis par Séverin DJAHA

soir info

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment