11142018Headline:

Après la FIFA, la Confédération africaine de football (CAF) a suspendu, l’ancien footballeur zambien Kalusha Bwalya, la raison…

Après la FIFA, La Confédération africaine de football (CAF) a suspendu, samedi, l’ancien footballeur zambien Kalusha Bwalya, lui reprochant d’avoir violé son code d’éthique et lui interdisant d’emblée, de mener des activités liées au football pendant deux ans.

L’ancien footballeur, Ballon d’Or africain 1988, représentant du Conseil des associations de football d’Afrique australe (Cosafa) à la CAF, déclare n’avoir commis « aucune infraction » en violation des règles de la Fifa. Il a décidé de faire appel de la sanction qui lui a été infligée par la Fifa.

Le Zimbabwéen Phillip Chiyangwa a été désigné pour le remplacer au comité exécutif de la CAF. Lors d’une réunion qui s’est tenue vendredi à Johannesburg, la Cosafa a également approuvé la candidature du président de la Fédération sud-africaine de football, Danny Jordaan, à un poste de représentant africain au siège du conseil général de la Fifa.

Ce poste est vacant depuis la démission, en juin dernier, du ghanéen Kwesi Nyantakyi, qui dirigeait la Fédération ghanéenne de football. Nyantakyi a rendu son tablier à la suite d’accusations de corruption le concernant, après qu’il a été filmé par le journaliste ghanéen Anas Aremeyaw Anas, acceptant apparemment un « cadeau en espèces ».

Le poste pour lequel Danny Jordaan est investi candidat ne sera disputé que par des candidats des pays anglophones du continent. Il sera pourvu à la suite d’un vote prévu le 30 septembre, lors d’une assemblée générale extraordinaire de la CAF à Charm el-Cheikh (Égypte).

(AIP)

tls/kam

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment