07162018Headline:

Athlétisme: La vice-championne du monde, Ta Lou reçoit un trophée à Paris

L’athlète ivoirienne, Marie Josée Ta Lou, vice-championne du monde sur 100 et 200m a reçu ce lundi à Paris,le Prix Mandela de la Meilleure Sportive Africaine 2017 qui vient ainsi récompenser ses différentes performances mondiales en progression depuis 2012 (championne des Jeux de la Francophonie sur 4×100m à Abidjan 2017, vice-championne du monde sur 100 m et 200 m à Londres en 2017) et ses actions notables auprès des jeunes.

« Je remercie mon pays qui me soutient, mon coach, ma mère qui a toujours cru en moi. Ce prix que je reçois va me motiver davantage » s’est-elle réjouie.

Décrivant une joie immense de savoir qu’à travers son sport elle touche plus d’hommes, elle espère être toujours un exemple de combativité et de force.

« J’espère qu’à travers moi, d’autres trouveront l’inspiration et la motivation de ne jamais abandonner » a-t-elle poursuivi.

Pour elle, ce prix représente non seulement une reconnaissance de ses efforts, mais aussi, une autre partie de son combat, celui de la femme: « Je veux prouver au monde que nous les femmes, surtout africaines peuvont exceller dans tous les domaines et être au sommet du monde.»

« …Je m’entraîne en Afrique, je l’ai décidé non pas parce que je n’avais pas les moyens d’être sous d’autres cieux, mais juste pour prouver au monde entier qu’on peut venir de l’Afrique, être en Afrique et apporter un plus mais surtout être un ou une championne… », a-t-elle conclu.

Son prix lui a été remis par M Ousmane Touré, conseiller à l’ambassade de Côte d’Ivoire en France

Notons par ailleurs qu’un autre ivoirien, Kakou Ernest Tigori, écrivain, a reçu le Prix Mandela de Littérature pour son roman « Le Souverain noir » qui invite ses lecteurs à une réflexion fondamentale sur l’Afrique post-coloniale décadente, productrice de désordre et de misère. A travers ses essais et œuvres romanesques, il invite l’élite africaine à retrouver le sens de la responsabilité.

Les Prix Mandela sont décernés à des Personnalités ou Institutions pour récompenser des actions louables en faveur de l’Afrique et de la Paix dans le Monde dans l’esprit du Panafricanisme.

L’attribution des Prix Mandela suit trois étapes, la phase populaire où tout le monde peut proposer une candidature motivée de lauréat avant le 30 juin, la phase diplomatique où les Diplomates et les Personnalités proposent des candidatures avant le 30 octobre et la phase de sélection où le Comité du Prix Mandela sélectionne 5 candidatures, parmi les propositions.

Le Comité du Prix Mandela a reçu pour l’édition 2017, 4 956 candidatures dont 4 201 candidatures populaires, 155 candidatures individuelles, 517 candidatures diplomatiques et 83 candidatures officielles.

Il a décidé d’écarter, à la première lecture, des candidatures non motivées au nombre de 528. Passer au peigne fin 4 428 dossiers pour sélectionner 80 dossiers à soumettre au jury en raison de 5 dossiers par Prix pour désigner les Lauréats 2017.

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment