09222018Headline:

Athlétisme: Le COLAMCI veut emmener les athlètes à escalader le Mont Zanzan

Abdoulaye Saré (au micro) a donné des informations sur l’ascalade du mont Zanzan (Bondoukou)
Le Comité d’organisation de l’ascension des monts de Côte d’Ivoire (COMACI) organise, le samedi 30 juin 2018, l’escalade du Mont Zanzan. Pour donner de plus amples détails sur cet événement qui regroupera des athlètes internationaux de 5 pays de la sous-région, le promoteur Abdoulaye Saré a animé, le mardi 19 juin 2018, une conférence de presse au Stade Houphouët Boigny.

Après l’expérience d’octobre 2017 sur le Mont Korhogo, le Comité d’organisation de l’ascension des monts de Côte d’Ivoire (COLAMCI) veut emmener les athlètes d’ici et d’ailleurs à escalader le Mont Zanzan à Bondoukou. Abdoulaye Saré, le promoteur du COLAMCI, l’a fait savoir, le mardi 19 juin 2018, en conférence de presse, au Stade Houphouët Boigny. « En octobre dernier, nous avons organisé l’ascension du mont Korhogo. Nous voulons rééditer l’exploit à Bondoukou. Pourquoi Bondoukou ? C’est une ville qui est en train de se développer au niveau de l’est. Il n’y a pas beaucoup d’événements dans cette ville. Et comme Bondoukou a une chaine de montagnes, nous avons choisi l’une des montagnes. », a dit Abdoulayé Saré avant de poursuivre : « Nous avons déjà fait la première édition de Korhogo, l’année dernière. Nous sommes à la première édition de Bondoukou et bientôt nous serons aussi à Man pour une première édition. Vendez comme il se doit l’escalade du mont Zanzan pour que la mobilisation se fasse le 30 juin et que nous puissions atteindre le quota de 4 000 participants ».

Le conférencier a profité de cette occasion pour mettre en avant les avantages de cet événement. Activité sportive par excellence, l’ascension des monts est un événement à caractère culturel et touristique. « Des danses traditionnelles vont animer le circuit avec l’appui des villages environnants. Bondoukou est une ville qui regorge des mosquées et des montagnes. Il y a le village des singes sacrés, des silures sacrés », a souligné Abdoulaye Saré. Puis d’ajouter : « A travers la course, nous faisons venir des athlètes des pays étrangers qui viendront découvrir notre pays et surtout les villes de l’intérieur. On n’a pas misé sur Abidjan parce que toutes les activités se concentrent ici. Nous avons plutôt cherché à aller hors d’Abidjan, donc l’intérieur du pays. Le COLAMCI a pour le moment localisé 3 villes : Korhogo, Bondoukou et Man qui présentent les mêmes aspects au niveau de notre organisation. »

Deux circuits pour les participants

Au menu de l’événement, les courses de 6 et 20 kilomètres. « Le 6 km regroupe les athlètes de la région, les minimes, cadets, juniors, les seniors, les vétérans en hommes et dames. Les petites catégories, c’est la course pour animer la ville de Bondoukou pour permettre aux habitants de participer puisque tout le monde ne peut pas faire le 20 km qui est une course où il faut être professionnel. On permet aux habitants de Bondoukou qui ne sont pas très habitués à ces longues distances de pouvoir se faire plaisir et participer à la fête comme les internationaux qui vont venir. Le top départ du circuit de 6 km sera donné au village de Kouassi Ndawa et l’arrivée est prévue au sommet de la montagne où se situe le village de Nagabaré. »

Pour le circuit de 20 km, le top départ se fait à Bondoukou ville et l’arrivée est toujours prévue dans le village de Nagabaré. « Le parcours est une ligne droite. Ils vont sortir de la ville de Bondoukou et emprunter la voie qui mène à Kouassi Ndawa, après, ils iront à Nagabaré au sommet de la montagne. », a précisé le conférencier.

Les récompenses

Les vainqueurs auront des récompenses. Au niveau du 6 km, le premier aura une enveloppe de 10 000 francs plus un trophée, le deuxième et le troisième auront une enveloppe de 5 000 francs chacun.

Au niveau du 20 km, la course phare, les enveloppes seront beaucoup plus élevées. « Chez les hommes, les 5 premiers seront récompensés. Le vainqueur aura une enveloppe de 200 000 francs cfa, un trophée et des gadgets. 150 000 francs cfa pour le deuxième, 100 000 francs pour le troisième, le quatrième et le cinquième auront une enveloppe de 50 000 chacun. », a encore précisé Abdoulaye Saré.

Les vainqueurs au niveau des corps habillés et femmes qui vont parcourir le 20 km recevront également des enveloppes : 100 000 francs cfa pour le premier, 50 000 pour le deuxième et 30 000 pour le troisième.

Outre les athlètes de Côte d’Ivoire, des participants viendront du Burkina, Bénin, Togo et du Niger. Comme l’a expliqué le promoteur, « Ces activités vont permettre de déceler des talents pour faire d’eux des athlètes de qualité.

Les journalistes et tous ceux qui partiront d’Abidjan auront des packages qui comprennent le transport, l’hébergement et la restauration. Les organisateurs attendent aller au-delà de 3 500 participants pour battre le record de Korhogo.

Faut-il le souligner, à cette conférence de presse, Abdoulaye Saré avait ses côtés Gbongué Mamadou (vice-président de la Fédération ivoirienne d’athlétisme), les partenaires de l’événement, en l’occurrence Touré Kader, représentant le DG de BNI et Logon David, représentant de Luxe Voyages.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

 

imatin.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment