12052022Headline:

Boateng secoue la FIFA : «Cette Coupe du monde est tachée de sang…»

L’international ghanéen considère que le fait que l’organisation ait interdit les brassards LGBTQ+ «prouve que l’argent et le pouvoir sont plus importants que toute autre chose».Kevin-Prince Boateng s’est servi, ce lundi, de la tribune d’opinion à laquelle il est abonné sur la chaîne de télévision allemande Sport1 pour adresser de sévères critiques à la FIFA face à la «montagne» de polémiques installées autour de la tenue de la Coupe du monde au Qatar.«Si je n’étais pas chroniqueur de Sport1, je ne regarderais pas un seul match, à l’exception de l’Allemagne et du Ghana», écrit le milieu de terrain du Hertha Berlin, qui ne s’arrête pas là : «On ne sait pas combien de personnes cette compétition a sur leur conscience. Cette Coupe du monde est tachée de sang.»

«J’espère que les prochaines Coupes du monde auront lieu dans des pays qui prennent les droits de l’homme au sérieux et qui vivent le football. Je suis désolé pour les joueurs. Ils entrent dans ce tournoi avec un mauvais pressentiment. Vous devriez être fier de représenter votre pays dans le plus grand tournoi du monde», a-t-il déclaré.L’international ghanéen a également fait valoir que le fait que la FIFA ait interdit aux capitaines des équipes nationales de porter des brassards en soutien au mouvement LGBTQ+ prouve que l’argent et le pouvoir sont plus importants que toute autre chose».

«Au final, le champion du monde sera l’équipe qui ferme le plus les yeux, avale tout et accepte. Je trouve aussi le timing de la course très malheureux, en milieu de saison, sans pause après tant de semaines consécutives. C’est fou», a terminé.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles