02032023Headline:

Brittney Griner, militante et basketteuse hors normes

Condamnée à neuf ans de prison pour “trafic de drogue” en août, la joueuse de 32 ans était détenue dans une colonie pénitentiaire.

Culminant à 2,06 m et chaussant du 54, Brittney Griner, qui joue au poste d’intérieur, s’est imposée comme une des meilleures basketteuses dans les raquettes adverses et en défense depuis ses débuts professionnels.

De sa taille, Griner a tiré une arme rare dans le basket féminin: le dunk. C’est d’ailleurs par ce geste spectaculaire, quand un joueur fait rentrer le ballon dans le panier en le rabattant rageusement, que la joueuse s’est fait connaître en 2007, dans une vidéo devenue virale.

A une main, deux mains, en s’accrochant à l’arceau… A 17 ans, Griner montrait déjà une belle panoplie.

“Le futur du basket”
“Nous nous disions simplement +C’est le futur du basket+”, raconte au magazine Time Diana Taurasi, sa future coéquipière au Mercury de Phoenix, franchise de la WNBA, le championnat nord-américain professionnel de basket féminin.

Elle fut ainsi la première joueuse de l’histoire du Championnat du monde à réaliser un dunk en 2014, face à la Chine en phase de groupes.

“J’étais extrêmement heureuse. Après, j’ai demandé à mes amis, ma famille: vous l’avez vu?”, livrait-elle après sa performance.

Arrivée avec l’étiquette de phénomène physique dans la ligue américaine, Griner est sélectionnée en première position de la draft, la cérémonie de recrutement des meilleurs jeunes, en 2013 et révèle au public qu’elle possède de plus grandes mains que LeBron James, star masculine de la discipline.

Dès sa deuxième année, Griner remporte le titre avec la franchise de l’Arizona, apportant déjà une contribution offensive et défensive remarquable.

Figure de la communauté LGBT+
Mais sa vie dépasse largement la balle orange. Dès 2013, elle révèle son homosexualité lors d’un entretien accordé au magazine Sports Illustrated. Elle explique avoir été harcelée pendant son enfance: “C’est dur. Être harcelée parce qu’on est différent. Le fait d’être plus grande, ma sexualité, tout…”

La basketteuse Brittney Griner montre une photo de la sélection américaine lors de son procès le 4 août à Khimki, près de Moscou

Comments

comments

What Next?

Recent Articles