11182017Headline:

CAN 2015: Les Lions indomptables expulsés de leur hôtel

Quelques heures avant de s’envoler pour la Guinée Equatoriale et la CAN 2015, le Cameroun ne respire pas la sérénité. Les Lions Indomptables sont menacés d’expulsion de leur hôtel à Libreville ! En cause : des factures non payées. Et ce n’est pas tout.
Le Cameroun fait fort, très fort. Si la plupart des sélections qui ont posé le pied en Guinée Equatoriale ont eu des mauvaises surprises en regagnant leur hôtel, les Lions Indomptables connaissent déjà des problèmes logistiques, alors même qu’ils n’ont pas encore rallié Malabo…

En stage à Libreville, au Gabon, ils risquent tout simplement l’expulsion de l’hôtel où ils résident. En raison du non-paiement de certaines factures, le directeur de l’établissement a confisqué les passeports des joueurs et menace de les rendre seulement lorsqu’il aura été réglé, révèle Camfoot.com.

Quand Finke paye l’arbitre

Cette situation est très problématique puisque les Lions Indomptables sont censés dormir à cet hôtel vendredi avant d’être, le lendemain, la dernière sélection à s’envoler pour la Guinée Equatoriale et la CAN 2015. Les hommes de Volker Finke seront-ils expulsés avant d’avoir posé la tête sur l’oreiller ? Rien n’est impossible et le technicien allemand le sait.

Mercredi, c’est même lui qui a dû avancer 5 000 euros (3 275 000 Fcfa) de sa poche pour payer les arbitres du match contre le FC Mounana (0-0). Sans quoi ce dernier galop d’essai avant la CAN n’aurait pas pu avoir lieu. L’ensemble de ces problèmes seraient dus à l’absence du coordinateur de la Fédération, qui se trouverait encore au Cameroun.

Le précédent du Mondial

“Il est à Yaoundé avec les passeports”, assure même le press manager du Cameroun à Cameroon-Info.net, démentant que les papiers des joueurs aient été confisquées.

Après l’épisode des primes, les Lions Indomptables achèvent en tout cas bien mal leur préparation à la CAN 2015. Une situation qui n’est pas sans rappeler celle de l’avant-Coupe du monde 2014. Les supporters camerounais espèrent simplement que cette fois le dénouement sera sensiblement différent.

afrik.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment