12142019Headline:

CAN 2015: Voici les adversaires des éléphants et des autres poules

elephants

CAN Football 2015, la Côte-d’Ivoire jouera le Cameroun, la Guinée et le Mali

Discours du Président de la CAF lors du tirage au sort de la CAN Orange, Guinée Equatoriale 2015 »

– Excellence Monsieur le président de la République de Guinée Equatoriale

– Excellences messieurs et dames les membres du Gouvernement de la République de Guinée Equatoriale

– Messieurs les membres du Comité Exécutif de la CAF

– Excellences messieurs et dames les membres du Corps diplomatique et assimilés

– Monsieur le président du Comité local d’organisation

– Messieurs les représentants des équipes engagées

– Chers membres de la Commission d’organisation de la CAN

– Distingués invités en vos titres et rangs respectifs

– Mesdames et messieurs

– Chers amis des médias

Permettez-moi tout d’abord de remercier le président du Comité local d’organisation pour les paroles aimables qu’il a eu à mon endroit, ainsi qu’à l’endroit de l’ensemble de la délégation de la CAF. Afin de bien marquer le fait que nous nous sentons ici chez Nous, au cœur de l’Afrique et au bord de l’Océan Atlantique, dans cette ville de Malabo qui se transforme sans cesse, jour après jour, je me permets également de souhaiter la bienvenue à tous.

Monsieur le président de la République de Guinée Equatoriale, Son Excellence Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, souffrez que je porte atteinte à votre modestie, en vous disant une nouvelle fois, du haut de cette tribune, toute la gratitude de la Confédération Africaine de Football et de la grande famille du football africain.

Nous vous sommes reconnaissants pour la décision prise d’accueillir ici en Guinée Equatoriale, dans des conditions particulières, à peine deux mois avant le coup d’envoi, la 30e édition Coupe d’Afrique des Nations Orange. Une décision courageuse, salutaire, preuve s’il en était encore besoin de votre attachement à l’idéal d’une Afrique unie, indépendante et émergente.

Permettez-moi, Excellence Monsieur le Président, de paraphraser ce proverbe qui indique que : ceux qui donnent peuvent ne pas se rappeler, mais ceux qui reçoivent ne doivent jamais l’oublier. Je puis vous garantir que la Confédération Africaine de Football n’oubliera jamais.

C’est l’occasion pour moi de rappeler que depuis 57 ans, des dignes fils d’Afrique, dont je salue la mémoire, pour ceux passés à la postérité, ont donné de leur temps, de leur énergie, de leurs ressources, pour bâtir patiemment la Confédération Africaine de Football. Cette maison qui, aujourd’hui, fait la fierté de tous les Africains. Pour nous, il est donc hors de question de laisser la possibilité à qui que ce soit de détruire cette œuvre dont l’édification a été patiemment élaborée.

Ce soir, nous rentrons dans la dernière ligne droite qui nous mène vers la phase finale de la 30e édition de la Coupe d’Afrique des Nations Orange. Un moment privilégié de célébration, tous les deux ans, de l’excellence africaine, sur le continent et au-delà. La dernière édition en Afrique du Sud a enregistré une audience cumulée de près de 10 milliards de téléspectateurs et les perspectives s’annoncent meilleures.

Félicitations à la Guinée Equatoriale, pays hôte de la compétition, et aux quinze (15) autres sélections nationales, qualifiées à l’issue d’une phase éliminatoire dont le suspens a été maintenu jusqu’au coup de sifflet du dernier match il y a exactement deux semaines.

CAN

La phase de groupes de ces éliminatoires a inauguré une programmation inédite sur le continent. Avec deux matchs à disputer pour chaque sélection nationale en moins d’une semaine, ce qui a parfois imposé des déplacements d’une extrémité à l’autre sur le continent.

Le pari a été tenu avec brio, car aucun match n’a été différé et encore moins reporté. C’est l’occasion pour moi de tirer un coup de chapeau à nos associations membres qui ont pu, une nouvelle fois, administrer la preuve de leur professionnalisme avec, il faut le reconnaitre, le soutien de leurs gouvernements.

Le déroulement de ces éliminatoires a malheureusement été impacté par l’épidémie de fièvre Ebola qui a frappé de plein fouet la Guinée, la Sierra Leone et le Libéria, causant des milliers de morts.

Une situation sanitaire qui nous a amenés à pratiquer une application stricte des mesures de précaution prescrite par l’Organisation Mondiale de la Santé qui a proscrit les rassemblements de masse dans les pays durement affectés. C’est pourquoi la CAF a décidé, depuis le 12 août 2014, d’interdire le déroulement de toutes ses compétitions dans ces trois pays.

Nous profitons de cette occasion pour remercier l’Organisation Mondiale de la Santé pour sa guidance et réitérons notre engagement à maintenir cette collaboration.

« Ensemble nous pouvons battre Ebola», comme le dit si bien le slogan la campagne de sensibilisation que nous avons initiée depuis le 17 novembre 2014 en partenariat avec la FIFA et des joueurs de renommée mondiale.

La CAF entend jouer pleinement sa partition dans ce combat contre ebola en utilisant toutes ses compétitions, notamment la Coupe d’Afrique des Nations Orange, comme plateforme de sensibilisation. Point n’est besoin de rappeler que quand le football parle tout le monde écoute.

Toutefois, nous faisons chorus avec la présidente de la Commission de l’Union Africaine, Mme Nkosazana Dlamini Zuma, pour dire que l’épidémie à virus ebola ne saurait être un prétexte pour paralyser le continent tout entier et consacrer sa mise en quarantaine. Comme avec d’autres défis auquel l’Afrique a eu à faire face par le passé, l’épidémie à virus ebola sera surmontée et vaincue.

Excellence Monsieur le Président de la République, distingués invités, mesdames et messieurs,

Réussir l’organisation d’une Coupe d’Afrique des Nations Orange en moins de deux mois peut apparaître comme un pari risqué. Mais nous ne doutons pas un seul instant de ce que l’Afrique en général, et la Guinée Equatoriale en particulier, ont aujourd’hui la maturité nécessaire et ce qu’il faut en termes d’infrastructures et ressources, tant humaines que matérielles, pour relever le défi.

Nous sommes convaincus que nous aurons ici en Guinée Equatoriale une compétition aux standards mondialement admis et que la compétition a toujours garantis.

D’ores et déjà, je souhaite la bienvenue à Malabo, Bata, Mongomo et Ebibeyin aux équipes qualifiées, aux supporters et hommes de médias du monde entier qui sauront une nouvelle fois apprécier la légendaire hospitalité africaine.

Vive le football africain Et Célébrons l’Afrique !

Je vous remercie

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment